Yves Rocher: Navalny de nouveau inculpé par la justice russe

0

Une bonne nouvelle peut toujours en cacher une mauvaise. C'est ce qui se passe pour Alexeï Navalny, qui sort tout juste d'une première épreuve face à un tribunal russe, où accusé de détournement d'argent, sa peine de 5 ans de camps a été commuée en sursis.

Image of Yves Rocher : Une vie à fleur de peau
Manufacturer: Ouest-France
Part Number:
Price: EUR 15,00

A peine a t-il eu le temps de souffler que le mardi 29 octobre, le Comité d'enquête russe a publié un communiqué sur son site afin d'annoncer son inculpation et celle de son frère Oleg dans une autre affaire. Les deux hommes sont soupçonnés "d'avoir organisé une escroquerie d'un montant de 30 millions de roubles (683 000 euros), dont 26 millions au préjudice d'Yves Rocher Vostok, la filiale russe de la société française de produits cosmétiques", indique le journal Le Monde.

Les faits remonteraient à 2008, à l'époque où Oleg Navalny était le chef du département des envois nationaux à la Poste russe. A ce titre, il aurait organisé une escroquerie sur le transport des produits d'Yves Rocher. Vétéran sur le marché russe, Yves Rocher aurait été contraint de signer avec une société de transport contrôlée par les frères, proposant des services surfacturés, indique le journal.

Selon le journal d'opposition Novaïa Gazeta, la plainte aurait été déposée en décembre 2012, auprès du Comité d'enquête central russe, par M. Bruno Leproux directeur de la société « OOO Yves Rocher Vostok ».

Suite au dépôt de cette plainte, des militants de l'opposition russe ont lancés plusieurs appels au boycott des produits de la marque française Yves Rocher.
L'Association Russie-Libertés, présidé par Alexeï Prokopiev, dénonce une manipulation du Kremlin sur la filiale russe: "une entreprise de déstabilisation d'un opposant notoire à un régime dont l'action ne cesse d'être dénoncée par les observateurs comme par les associations de défense des droits de l'homme" et incite la direction du groupe Yves Rocher à réagir, à travers une lettre publiée sur le site de Médiapart.

Le service de presse de Yves Rocher contacté par l'AFP n'a pas souhaité commenter.

Yves Rocher présente depuis 1991 en Russie, a été l'une des premières marques de cosmétiques étrangères à s'implanter après la chute de l'URSS. La Russie représente le deuxième grand marché de la marque après la France.

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook et Twitter

0


0
Portrait de Platon

Le silence du Groupe Yves Rocher devient pesant. Comment l'interpréter ? La filiale russe subit-elle des pressions du Kremlin ? La Russie étant son 2ème marché cela la mettrait dans une position plus que délicate. Mais l'avenir d'un homme est en jeu. Ou les accusations sont-elles vraies et la filiale ne veut pas être associée, pour son image, à la chute de Navalny ? Le silence d'Yves Rocher dans cette affaire est bien lourd...



Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires