Windows contre Linux: le défi technologique de la Russie

0

Depuis plusieurs années, la Russie cherche à échapper à l’influence des États-Unis dans les domaines du numérique et de la technologie.

Cet objectif de "désaméricanisation" se traduit par plusieurs projets qui touchent les secteurs suivants : moteur de recherche pour ne plus dépendre de Google, processeurs pour échapper à Intel et AMD, plateforme mobile pour se passer d’Android, et bien sûr système d’exploitation pour en finir avec Windows.

Cinq ans après la décision de Vladimir Poutine de basculer les infrastructures étatiques de Windows à Linux, la transition n’est visiblement pas encore tout à fait opérée. Mais à en croire le nouveau responsable de la politique numérique et technique du Kremlin, German Klimenko, c’est un but qui est toujours suivi par le gouvernement russe. C’est en tout cas ce qu’il a confié à Bloomberg.

Et à l’entendre, pas moins de 22 000 collectivités territoriales sont d’ores et déjà prêtes à passer immédiatement de Windows à Linux. Il s’agit d’une bascule "inévitable", mais qui ne concerne que les ordinateurs gouvernementaux. Le grand public n’est pas tenu de suivre les mêmes directives que es administrations de l’État.

Reste une interrogation : la politique suivie par la Russie ne va-t-elle pas conduire les firmes américaines à faire pression, en mettant dans la balance un éventuel départ du pays ? Si ce scénario demeure incertain, German Klimenko ne semble pas s’en alarmer outre-mesure. Prenant le cas de Google, il estime que "ça ne sera pas fatal s’il quitte la Russie — Yandex et Mail.ru ont des technologies similaires".
L'intégralité de l'article sur le site Numerama.com

0


0
Login or register to post comments