Une ferme en plein cœur de Moscou

En 2015, en plein centre de Moscou, une ferme urbaine unique a vu le jour. Rencontre avec la jeune et téméraire directrice commerciale du projet qui nous en raconte l’histoire et l’ambition.

russe-russe-ferme-animaux-moscou-agriculture-nature-rural
Maria Selten, la directrice commerciale de Ferma.

Ferma est un nouveau concept de ferme urbaine qui se présente comme un centre d'éducation familiale, où les enfants et les adultes sont plongés dans une authentique ambiance agricole et bucolique.

La ferme se trouve à 40 minutes à pied de l’entrée du parc de VDNKh (Centre panrusse des expositions). Elle s'articule autour d'un petit lac où pataugent plusieurs espèces de canards. En se promenant, il est aisé d'entendre les échos du meuglement d'une vache et les bêlements des moutons et des chèvres présents dans le parc. Deux ânes, un taureau, des lapins, des oies, des poules et un coq viennent compléter le cheptel qui s’accroîtra au fil du temps. Les fermiers les sortent tour à tour de leur étable avant-gardiste qui sent les copeaux de chêne, une odeur fraîche qui se mélange à celle des animaux. Des petits potagers, laissant entrevoir des jeunes pousses de toute nature, jalonnent un petit périmètre de la ferme.

Ferma fait partie du nouveau visage de Moscou, avec ses pistes cyclables qui font désormais partie intégrante de son paysage architectural, ses marchés bio et maintenant sa ferme en plein coeur de la capitale.

th_ferma1.jpg
Ferma
à Moscou

Cultiver le naturel

Maria Selten, la directrice commerciale qui conçoit les principales animations de la ferme, est tout juste âgée de 25 ans. Elle est née dans un petit village en Extrême-Orient, sur la rive gauche de la Léna à Iakoutsk. Rapidement elle est venue s'installer à Moscou, ville " Mère'' comme elle l’appelle. Enfant, Maria passait ses étés chez sa grand-mère qui possédait une exploitation agricole, où elle a découvert la vie à la ferme et pris le goût de la nature.
Etudiante à l'institut d'ingénierie-physique de Moscou, elle s’est vite rendu compte qu'elle aspirait à autre chose. C'est en tombant sur un article du catalogue Saison’s life qu'elle découvre un savoir-faire artisanal sur le travail du chêne et qu’elle quitte le centre de Moscou pour l’étudier.

"Ce fut une grande expérience qui m'a persuadée de travailler avec des objets naturels," confie t-elle. Maria Selten a intégré le projet Ferma dés le début de sa création, il y a un an, par l’intermédiaire de l’agence d’architecture Wowhaus chez qui elle travaillait alors.

"Le manager du VDNKh a souhaité développer son parc et l'exploiter intégralement car les visiteurs ne se baladent que dans ses allées centrales et peu de curieux s’immiscent dans le renfoncement de celui-ci. Wowhaus, la célèbre agence d'architecture qui a notamment rénové le parc Gorki, s'est penchée sur la question et a fait des recherches sur comment développer à bon escient ce site. Des études ont été réalisées auprès de citoyens russes vivant dans la sphère de VDNKh, ainsi que dans les régions alentours. Cette idée de créer une ferme urbaine a semblé être intéressante tant sur le plan culturel que commercial."

La première ferme urbaine en Russie

Pour la création de Ferma, Maria Selten et son équipe se sont inspirés du fameux jeu pour smartphones, Family Farm, dont le but est de gérer et de développer sa propre ferme. Ce projet propose ainsi, comme dans le jeu, un nouveau modèle économique : le visiteur paie son entrée, ce qui permet à la ferme de se développer.
Chaque visiteur peut donc ainsi faire partie du projet. Pour les citadins, ceux qui n'ont pas les moyens de s’échapper de la ville, il est désormais possible de trouver l'ambiance agricole dans l'enceinte du parc VDNKh.

th_ferma.jpg
Ferma
Moscou

Ferma est la première ferme urbaine russe et à terme, l’équipe souhaite qu’elle prolifère comme des petites oasis, et créer une grande communauté de fermiers.

"On peut aussi venir avec une idée en tête et essayer de la réaliser à l'aide des experts sur place", souligne Maria Selten qui espère voir prospérer son projet au fil des années via les visiteurs qui le parraineront.

Le concept cible tous les citoyens et pas seulement les plus jeunes. La jeune femme affirme que la population qui visite la ferme est très éclectique : "Il y a des familles avec des enfants, des personnes âgées mais aussi des universitaires."

Le projet est à ses débuts. Pour le moment il est possible de suivre divers ateliers créatifs de jardinage, de poterie, de menuiserie. On peut apprendre les rudiments de la peinture, le feutrage de la laine. Les enfants de plus de douze ans peuvent, avec leurs parents, s’initier à forger ainsi qu'apprendre à tirer à l'arc. L’objectif de la jeune femme est d’accroître les ventes commerciales via des masters classes, des excursions et aussi par la mise en place de divers programmes liés aux fêtes, aux saisons et aux demandes des visiteurs. 

De la ferme à l’institut de recherche

Courant 2016, le domaine devrait considérablement s’élargir. De nouvelles infrastructures vont voir le jour : des workshops, une orangerie, un restaurant. L'objectif étant de réaliser un projet type avec des normes et déposer le brevet, pour ensuite disposer d’un système qui se développera.

Pour le futur, Maria Selten entrevoit la ferme urbaine comme "un véritable institut avec des programmes éducatifs sur l’année, adaptés aux emplois du temps des enfants et des adultes moscovites".

Le dessein de cette exploitation agricole urbaine est de combiner les méthodes traditionnelles et les moyens de la vie moderne. Révolutionner l’idée que l'on peut se faire de la ferme.

L’objectif recherché n’étant pas de former de vrais fermiers aguerris, mais plutôt de créer un véritable institut de recherche. L’idée étant de pouvoir "observer comment peuvent se conjuguer la vie à la ferme et les moyens contemporains, le nouveau design, les architectes actuels, les photographes, les réseaux sociaux. Je veux faire de ce lieu un Strelka (L’Institut Strelka pour les médias, l'architecture et le design est un projet éducatif international à but non lucratif fondé à Moscou en 2009 par Ilya Oskolkov, ndlr) sur la ferme et faire émerger des questions du type : Quel est le devenir d'une ferme agricole implantée dans une grande ville ?''

0


0
Login or register to post comments