Un "speed dating" pour les entreprises françaises en Russie

Le FTE, un concept simple et efficace destiné aux professionnels français implantés en Russie, désireux de se faire connaître et de rencontrer l’écosystème français dans le pays.

russie-france-economie-expatrie-travail-industrie-rencontre
Forum Travailler Ensemble à Pékin en 2011

Entretien avec Euryale Chatelard, responsable d’Altima en Russie et initiatrice du projet à Moscou, suite à ses participations aux FTE dans les autres pays.

RUSSIE INFO : Expliquez-nous ce qu’est le Forum Travailler Ensemble (FTE), créé en Russie en novembre 2013 ?

Euryale Chatelard : Le concept du FTE est d’organiser chaque année une journée de rencontres entre les grands groupes français et les PMI-PME implantés en Russie. Le but est de faciliter les échanges, de se faire connaître, créer de l’emploi et des échanges de contrats, et bien entendu, développer son réseau professionnel et accéder aux bons contacts.

Le forum se tient sur une journée. Une entreprise a généralement entre 10 et 15 rendez-vous qu’elle a préalablement choisis. La prise des contacts est établie en amont par notre organisation, en fonction des choix des entreprises. Nous donnons la priorité à ceux qui ont émis des souhaits parallèles. Les rencontres se font de PMI-PME/PMI-PME, PMI-PME/grands groupes, grands groupes /grands groupes.

Les rendez-vous durent 20 minutes, le temps pour l’entreprise de présenter son activité dans le pays. C’est une sorte de « speed dating » pour les entreprises françaises implantées en Russie, que j’appelle plutôt un « speed matching ».

L’organisation de cette journée annuelle est toujours en collaboration avec les conseillers du commerce exterieur, UbiFrance et les Chambres de Commerce et d’Industrie Françaises. Dans notre comité de pilotage, nous avons donc un représentant des 3 groupes en Russie, toute en étant une organisation totalement indépendante.

RUSSIE INFO : Justement, les entreprises françaises se rencontrent déjà via ces différents organismes en Russie. Quelle est la valeur ajoutée du FTE ?

Euryale Chatelard : Le FTE agit en complément de ces structures avec l’idée novatrice de réunir un maximum d’entreprises françaises au même moment et au même endroit.
On observe que les grands groupes ont souvent besoin de mieux connaître les PME–PMI françaises qui sont en Russie, car ils n’ont ni la connaissance ni l’accès aux services qu’elles développent.
Ces rencontres entre entreprises franco-françaises permettent également de communiquer à travers une démarche citoyenne et patriotique.

C’est une première en Russie. Cette initiative a été lancée à Pékin en 2009 par la Jeune Chambre économique qui regroupe des jeunes entrepreneurs français sur Pékin. Après un premier succès, le FTE y est organisé tous les ans et s’est développé ensuite à Shanghai, Singapour, Hong-Kong, Bangkok… 100% des entreprises interrogées lors de la dernière édition ont affirmé qu’elles reviendraient. Cela correspond à un besoin des PME qui n’ont pas accès aux grandes entreprises. De leur côté, les grands groupes ont vu l’utilité de ces rencontres.

RUSSIE INFO : N’est-ce-pas un peu sectaire, lorsqu’on est implanté en Russie, de chercher à faire du business uniquement entre Français ?

Euryale Chatelard : Avec le FTE, il y a évidemment l’envie de favoriser l’économie des entreprises françaises en Russie. Mais quand une entreprise française arrive dans le pays, elle n’a pas forcément la connaissance du marché. Donc travailler pendant les premières années avec des groupes français peut aider à développer ensuite son activité avec les groupes russes.

Attention, le but n’est pas d’éviter de travailler avec les Russes. Mais à services et tarifications égales, l’idée est de favoriser les PME françaises qui exportent leur savoir-faire. Finalement, c'est à l’image du modèle allemand, car lorsque ces derniers implantent une industrie dans un pays, il l'accompagne de la totalité de ses fournisseurs.

Il me semble que cette démarche est légitime dans tous les pays du monde où les Français sont implantés. Elle est d’autant plus importante lorsque l’on débute dans un pays où les normes de travail et les façons de faire sont différentes.

Enfin, si la priorité est donnée à la France, le FTE n’est néanmoins pas fermé à d’autres communautés si certaines souhaitent y adhérer.

La première édition du FTE en Russie aura lieu le 3 avril 2014 à l’Ambassade de France à Moscou.

Toutes les infos sur le site moscou.forum-travailler-ensemble.fr.

Pour en savoir plus, voir la vidéo réalisée lors de l’édition 2011 à Pékin :

Retrouvez RUSSIE INFO sur Facebook et Twitter

0


0
Login or register to post comments