Un Russe médaillé d’Or par les fromagers français

"Nous sommes choqués. Les Français aussi" a écrit le fromager russe Alexei Andreev sur son compte Facebook. Il venait de remporter la médaille d’or d’un concours professionnel en France.

Le concours le Fromonval 2018 en Franche-Comté promettait d’être particulier cette année avec - pour la première fois de son histoire – la présence d’un participant de la Russie.

Le déroulé de la compétition s’est avéré plus insolite encore lorsque le Russe a décroché deux médailles face aux compétiteurs français : une médaille d’or pour son fromage La tour de Chèvres, catégorie Chèvres Affinés, et une médaille de bronze pour sa Brique Fleurie, catégorie Spécialités de pâtes Molles.

"Quand on m’a remis les diplômes et les médailles, il y a eu un tonnerre d’applaudissements dans la salle, raconte Alexey Andreev à Russie Info. Beaucoup de participants se sont approchés de moi pour me saluer et rencontrer un Russe, et pour me serrer la main. Certains m’ont proposé de visiter leurs fermes. Et puis il y a eu ce fromager français, sans doute affligé d’avoir perdu contre moi, qui m’a tendu ses diplômes en me disant : "Maintenant ils sont aussi à vous". Mais j’ai répondu que je ne voulais pas ceux d’autrui."

th_photo1.jpg
Alexey Andreev
Photo: Alexey Andreev

Il y a un peu plus de deux ans, Alexey Andreev, moscovite et homme d’affaires, a quitté la capitale pour déménager à la campagne avec toute sa famille et se vouer entièrement à la production de fromages artisanaux. Une décision brusque et catégorique.

Andreev a néanmoins gardé de sa vie précédente ses rapports avec la France :"Dans ma jeunesse, j’ai vécu quelque temps à Paris et appris le français. Je continue de voyager dans le pays avec ma famille, nous y avons beaucoup d’amis."

C’est en France qu’il a rencontré son mentor fromager et qu’il a fait ses stages dans le métier. Les résultats ne se sont pas faits attendre. Très vite Andreev a décroché une médaille d’or au Concours panrusse des produits laitiers ; les clients faisaient la queue et s’inscrivaient un mois à l’avance pour acheter sa production.

Très rapidement, il a fallu agrandir la fromagerie et Alexey a trouvé une ferme pour s’y installer.

Oleg Pokrovsky, fermier : "C’est lors d’une dégustation que nous avons fait connaissance. J’ai beaucoup apprécié les fromages d’Alexey et quand il m’a dit avoir besoin d’un local plus vaste pour sa production, je lui ai proposé ma ferme. On a commencé à construire la fromagerie en automne 2017 et en même temps on sélectionnait les chèvres laitières. En juin 2018, nous avions déjà les premiers fromages confectionnés dans notre ferme."

th_from_2.jpg
Photo
Alexey Andreev

th_fromage_4.jpg
Photo
Alexey Andreev

th_chevre.jpg
Photo
Alexey Andreev

L’idée de participer au concours Fromonval 2018 en France ne venait pas d’Alexey mais de son ami et mentor Michel Grandjean (directeur commercial des Laboratoires Abia, ndlr).

"Il m’a proposé de participer au concours en mars. Mais ce n’est qu'à la fin août que je me suis décidé à envoyer mon bulletin d’inscription. J’ai dépensé mes derniers sous pour aller à ce concours ! Et cela m’a fait un grand plaisir d’être le premier fromager russe à remporter des prix professionnels. Je regrette de ne pas avoir pris le drapeau russe, blague Andreev. La prochaine fois, je le ferai."

Moscou attendait le vainqueur avec impatience. La boutique des produits fermiers, distributeur des fromages d’Andreev, a organisé une présentation pour discuter avec le fromager et déguster ses produits.

Natalia Lakhmetkina, directrice de la boutique, raconte: "L’ambiance était très amicale. C’était un plaisir de voir tant d’amateurs de fromage dans notre boutique. Bien sûr, ils étaient intéressés par la fromagerie d’Alexey, mais ils voulaient surtout savoir où acheter ce "fromage d’or" ? Dans deux semaines, quand le nouveau fromage sera mûr, il sera dans notre boutique."

Aujourd’hui, il faut toujours faire la queue pour acheter la production d’Andreev !

"Le prix d’Alexey a changé notre vie ! s’exclame Oleg Pokrovsky, nous n’avons plus de fromages !!! Toutes les réserves ont été épuisées très rapidement et nous n’avons pas eu de temps pour produire les nouveaux car depuis le prix nous avons deux équipes télé par jour dans notre ferme !"

Pourtant il semble que la victoire n’a pas changé grande chose pour le fromager. "Les prix ne sont qu’une avance, dit-il. Ce qui vient ensuite, c’est un travail dur de chaque jour. Je travaille."

0


0
Login or register to post comments