Un film historique mobilise les Russes

Le film de Feodor Popov raconte l’histoire secrète du Couloir de la mort, un chemin de fer bâti pendant le blocus de Leningrad. Ce drame de l'histoire militaire russe est toujours méconnu de nos jours.

russie-russe-cinema-guerre-leningrad-saintpetersbourg-train-sovietique-urss
koridor-bessmertiya.ru / Le Couloir de l’immortalité - Feodor Popov

"J’ai vu cette photo dans un article : le visage naïf d’un enfant à côté d’une locomotive. Il s’agissait d’une voie ferrée construite vers la ville de Leningrad assiégée, tout près des positions allemandes. Je n’en avais jamais entendue parler auparavant."

C’est par hasard que le réalisateur Feodor Popov a trouvé le sujet de son film. Comme la plupart des Russes, il était persuadé que la route à travers le lac Ladoga gelé était l’unique voie de communication avec la ville de Leningrad alors assiégée. Mais une autre voie existait, une voie ferrée encore peu connue de nos jours car même les livres d’histoire n’en font quasiment pas mention. Cependant son existence est réelle ainsi que son rôle important dans le sauvetage de Leningrad.

Pendant huit ans, le réalisateur Popov a travaillé sur son script, ne cessant de trouver des faits nouveaux et étonnants sur cette voie que les cheminots ont appelée le Couloir de la mort.

Du Couloir de la mort

Commencé le 8 septembre 1941, le blocus de Leningrad a été brisé le 18 janvier 1943. L’armée soviétique a gagné un "contact terrestre avec Leningrad" et a décidé de construire un chemin de fer sur l’étroite terre reconquise, pour remplacer le Chemin de la vie, situé à travers le lac glacé de Ladoga. Cette voie de 33 kilomètres, comprenant 3 ponts, a été bâtie en 17 jours, à travers les marécages, et dans un froid extrême.

Environ 5 000 constructeurs, majoritairement des femmes et des jeunes filles de 18 à 19 ans, ont travaillé sous le feu presque permanent de l'ennemi dont les positions étaient très proches, parfois de seulement 3 ou 4 kilomètres.

Certaines des filles ouvrières sont devenues ensuite des chauffeurs, des aiguilleuses ou des adjointes aux mécaniciens des trains parcourant cette route pendant la nuit pour apporter des vivres dans la ville, sous le tir ajusté des Allemands. 600 personnes y ont travaillé, une sur trois a péri.

16.jpg
Archive
koridor-bessmertiya.ru

th_9.jpg
Archive
koridor-bessmertiya.ru

th_5_-_copie_2.jpg
Archive
koridor-bessmertiya.ru

Après la guerre, la voie ferrée est restée secrète, il était même interdit de la mentionner, et les employés qui y avaient travaillé n’ont été reconnus et décorés qu’en 1992. Et bien que certains d’entre eux soient encore vivants, l’historiographie russe n’a pas de travaux sérieux sur cette construction.

"Cette histoire m’a bouleversé, raconte Feodor Popov : un fait si important et presque inconnu ! Alors que 75 % de l’approvisionnement de Leningrad assiégée ont été apportés par ce chemin!"

Le réalisateur l’a aussi découvert : certaines des cheminots étaient encore vivantes. La rencontre avec l’une d'elles, Maria Jablontseva, l'a poussé à écrire un scénario dont les personnages principaux ont tous été réels.

Au Couloir de l’immortalité

Le film de Feodor Popov, intitulé Le Couloir de l’immortalité, raconte le destin de deux jeunes filles, habitantes de Leningrad, qui participent à la construction du chemin de fer, puis qui conduisent les locomotives à travers le Couloir de la mort.

La comédienne Anastasiya Tsibisova, qui interprète l’une des filles, s'est confié: "Il est difficile d’incarner mon personnage, car ces gens étaient très différents de nous: plus honnêtes, plus sincères et peut-être mieux que nous."

Svetlana Smirnova qui tient le rôle de la seconde jeune fille a interrogé sa mère, habitante de Saint-Pétersbourg, sur l’histoire de sa famille. Les arrière-grands-parents de l’actrice sont morts pendant le siège et ce sont leurs enfants, âgés entre 13 et 11 ans, qui ont dû envelopper leurs proches dans des draps et les transporter au cimetière.

"Ma mère pleurait en me racontant cette histoire, s’est émue Svetlana, et se sont les larmes les plus chères au monde. Je voudrais que les spectateurs puissent les ressentir."

th_corridor_1.jpg
Film
koridor-bessmertiya.ru

th_5corridor.jpg
Film
koridor-bessmertiya.ru

th_4corridor.jpg
Film
koridor-bessmertiya.ru

Un film en péril

A ce jour, les deux tiers du film ont été tournés mais il reste encore beaucoup de travail, et la fin de sa réalisation reste incertaine : l’équipe n’a plus de financement car la banque qui gardait l'argent, reçu du Ministère de la culture russe, a été privée de sa licence et les fonds ont disparu.

L’équipe continue malgré tout de travailler et de chercher du soutien, notamment sur une plateforme de financement participatif en proposant d'indiquer les noms des donateurs dans le générique et/ou en les invitant sur les plateaux de tournage.

La municipalité de Saint-Pétersbourg a également consacré une somme au projet, et l'argent accumulé a permis de filmer les scènes de la construction d’un des ponts du chemin de fer. Le tournage s’est déroulé en hiver sur le lac Ilmen.

"On nous a soutenu et cela me touche. Notre devise est : "Nous ne faisons pas ce film pour l’argent, n’en gagnez pas à nos dépends !" On nous a offert les matériaux pour le décor du pont au prix de revient, et l'accès gratuit au polygone pour filmer les épisodes des batailles ", raconte Feodor Popov.

"Des centaines d’habitants de Saint-Pétersbourg sont venus pour participer gratuitement au tournage en tant qu’acteurs de complément. Ils travaillaient pendant 12 heures, malgré le froid et la saleté dans laquelle il fallait tomber après les "explosions" ! Ils le faisaient avec enthousiasme, peut-être avec le même que ceux qui ont travaillé autrefois dans ces mêmes lieux !"

L’équipe du projet espère réussir à finir le film et planifie sa première en janvier 2018, pour le 75ème anniversaire de la levée du blocus.

Le réalisateur Feodor Popov a dédié son film à l'héroïsme des gens qui ont travaillé sur la construction secrète de cette voie de chemin de fer, en plein siège de Leningrad.

Pour soutenir le projet : https://boomstarter.ru/projects/388225/koridor_bessmertiya_115055

5


5
Login or register to post comments