Transaero va vers la faillite

0

La deuxième compagnie aérienne russe, Transaero, étranglée financièrement par la chute du rouble, semble promise à la faillite après l'échec de son sauvetage par sa concurrente Aeroflot, voulu par Moscou pour éviter sa disparition brutale.

Une mise en faillite de la deuxième compagnie aérienne russe Transaero, en lourdes difficultés financières, constitue "la seule solution possible" après l'échec de sa tentative de sauvetage par Aeroflot, a confirmé aujourd'hui le ministre de l'Economie Alexeï Oulioukaïev. "Il n'y a pas d'autre possibilité: les tentatives de trouver une autre possibilité n'ont pas été couronnées de succès", a-t-il déclaré aux agences russes. "C'est pourquoi nous partons désormais du fait qu'il s'agit de la seule option possible".

Le gouvernement avait ordonné début septembre à Aeroflot, contrôlée à majorité par l'Etat, de reprendre pour un rouble symbolique la compagnie créée en 1991, étranglée financièrement par l'effondrement du rouble et par la crise économique. Mais Aeroflot n'a pas réussi à obtenir la part du capital visée, ni à se mettre d'accord avec les banques sur une renégociation de la lourde dette du transporteur, et a annoncé jeudi soir jeter l'éponge.

Par conséquent, la compagnie Transaero a été notifiée qu'elle ne pouvait plus vendre de billets, a précisé le ministre des Transports Maxime Sokolov, qui s'exprimait à l'issue d'une réunion avec le premier ministre Dmitri Medvedev consacrée au sort de la compagnie, qui a transporté 86 millions de passagers en 25 ans d'existence.
Avec Le Figaro et la Presse.ca

0


0
Login or register to post comments