Tourisme: Biarritz sous le charme russe

Depuis une dizaine d’année, la Côte basque attire de plus en plus de touristes russes. Mais à la différence de leurs compatriotes souvent bruyamment installés sur la côte d’Azur, ceux de Biarritz semblent charmer les gens du cru.

russe-tourisme-biarritz-france-voyage

Alors que court une rumeur sur l’achat de la maison d’Igor Stravinski par le président russe Vladimir Poutine, c’est toute une population russe qui semble prendre racine sur cette terre d’Aquitaine. A l’image de leurs ancêtres de l'époque impériale, beaucoup de Russes blancs ont trouvé refuge dans la région après la révolution. Ce fut encore le cas lors de la période soviétique puisque la ville était devenue le lieu de villégiature privilégié de l'intelligentsia moscovite.

La présence de Russes sur la Côte basque n’est donc pas un phénomène récent mais la tendance s’est accélérée ces deux dernières années, à tel point que l’office du tourisme de Biarritz a du dédier une équipe russophone pour accueillir ces clients.

« Les Russes représentaient 2,2% des nuitées réalisées sur Biarritz en 2010 et ce chiffre a augmenté de 12 % entre 2010 et 2012. Nous voyons en effet une réelle accélération de la venue des Russes dans la région», explique l’une des responsables de l’office du tourisme.

Même discours de la part des commerçants, dont les Galeries Lafayette qui constatent que les Russes représentent la première détaxe sur les produits achetés en juillet et août.

Loin des excès de certains Russes de la Côte d’Azur !

Après les Français, les Russes représentent aujourd’hui la deuxième clientèle de l’hôtel de luxe Le Palais à Biarritz. Cet été 2012, 30% de sa clientèle était russe et la croissance de son taux de fréquentation avoisine les 5% par an. Un taux encore bas mais régulier.

« C’est la meilleure clientèle de toute ma carrière hôtelière ! affirme Jean-louis Leimbacher, directeur du prestigieux hôtel. Ce sont des personnes d’une fidélité exemplaire, sensibles et chaleureuses quand on prend la peine de les connaître. Bien sûr, ils aiment le confort et ils savent reconnaître la qualité (pour les plaisirs de la table par exemple) mais ils sont respectueux et ont une vraie volonté d’être perçus de manière positive. Le premier abord paraît parfois un peu froid mais si on fait un pas vers eux, ils nous tombent dans les bras ».
« On est loin des excès connus et réguliers de certains Russes de la Côte d’Azur ! » conclue t-il.

Image of Biarritz
Manufacturer: Nouvelles Editions de l'Université
Part Number:
Price: EUR 5,95

La destination a tendance à se démocratiser auprès des Russes, et ne concerne plus seulement une clientèle haut de gamme mais aussi la classe moyenne russe qui recherchent davantage des meublés ou des gîtes ruraux pour séjourner dans la région. Ils viennent en famille, en général sans l’aide des tour-opérateurs et sont charmés de découvrir, ou redécouvrir, le passé de leurs ancêtres dans la région. Ils s’intéressent à la culture basque, son histoire, sa gastronomie et au surf qui devient populaire chez les jeunes.

J’aimerais que tous mes clients soient comme ça !

Les agences immobilières ont vu débarquer les premiers Russes en tant qu’acheteurs il y a dix ans. La clientèle est donc relativement récente mais en constante augmentation, indique Patricia Biondi, directrice de l’agence immobilière Sotheby’s à Biarritz.

« Ils achètent des appartements ou des maisons dans la cité basque, en choisissant le plus souvent le centre-ville. Ils sont prêts à débourser entre 1 et 2 millions d’euros pour leur pied-à-terre français et notre agence réalise 5 ou 6 acquisitions par an. »

En dehors des aspects commerciaux, la directrice de l’agence est sous le charme de cette clientèle : «Ils sont tout à fait francophiles et parlent même un peu la langue. Ces gens sont discrets, agréables, cultivés… J’aimerais que tous mes clients soient comme ça ! ».

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook

Nouveau ! Aujourd'hui la Russie est aussi sur Twitter

0


0
Login or register to post comments