Thierry Mariani, candidat UMP pour les Français de l’étranger

Thierry Mariani, qui est Conseiller politique chargé des Français de l'étranger à l'UMP, a été ministre des Transports pendant près de 2 ans. Il est aujourd’hui le candidat investi par l'UMP pour les élections législatives de 2012 dans la 11ème circonscription des Français de l’étranger, qui comprend la Russie.

Thierry Mariani au Salon du Bourget en 2011avec Vladimir Poutine (à gauche) et Gérard Longuet (au centre)

Aujourd’hui la Russie : Expliquez-nous ce qui a motivé votre candidature pour représenter les Français de l’étranger, vous qui vivez et travaillez en France ?

Thierry Mariani : Cela fait 12 ans qu’au sein du RPR puis de l’UMP, je m’occupe des Français de l’étranger. Je suis d’ailleurs l’inspirateur de la réforme qui permet aujourd’hui aux Français de l’étranger d‘élire leurs 11 députés et je me suis battu pour voir exister cette première génération de députés quand le Parti socialiste expliquait à l’Assemblée nationale que c’était inutile et un « gadget ».

Ma candidature est donc la suite logique de mon engagement. Par ailleurs, j’ai une expérience certaine dans ce domaine puisque j’ai présidé le groupe d’étude des Français de l’étranger à l’Assemblée nationale pendant plusieurs années. En 2007, lors de la campagne présidentielle, j’étais le mandataire de Nicolas Sarkozy pour les Français établis hors de France

ALR : Comment vous tenez-vous informé des problématiques des Français de l’étranger ?

T. M : Depuis 12 ans, je travaille avec les élus de l’Assemblée des Français de l’étranger et avec les sénateurs de la majorité représentants les Français de l’étranger. Je passe une grande partie de mon temps à aller à la rencontre de ces communautés.
D’ailleurs l’une des critiques que me font mes adversaires, c’est que j’ai trop de miles sur mes cartes de compagnies aériennes !

Depuis 1976, année où j’ai passé le baccalauréat avec le Russe comme 2ème langue vivante, j’ai toujours été passionné par la Russie. Ces dernières années, je m’y suis rendu fréquemment (de 7 à 10 fois par an), d’abord parce que j’y ai des attaches familiales - mon épouse est Russe, originaire d’Ekaterinbourg, - mais aussi parce que j’ai des liens forts avec de nombreux responsables politiques russes.

Je co-préside également depuis peu l’association intergouvernementale du Dialogue franco-russe avec Vladimir Ivanovitch Iakounine, président de « OAO » RZhD (chemins de fer russes).

Pour toutes ces raisons, je pense que pour les Français qui vivent en Russie, je suis le mieux placé pour les représenter. Je suis aussi le seul candidat qui connaisse aussi bien la Russie, et celui qui ne vient pas uniquement pour les élections. Quoi qu’il arrive, je continuerai cette histoire d’amour que j’entretien avec la Russie.

ALR : Mais la 11ème circonscription est immense et ne concerne pas seulement la Russie. Etes-vous aussi informé et proche des Français de Chine, du Japon et d’ailleurs ?

T. M : Depuis 12 ans, c’est mon lot quotidien. Je travaille avec les représentants des Français de tous les pays de la circonscription. Vous savez je voyage en moyenne dans 4 pays par mois.

Je vais à la rencontre des Français en permanence. J’étais au Vietnam et en Thaïlande il y a encore quelques jours, et je pars dans les jours qui viennent faire une tournée dans plusieurs pays de la 11ème circonscription.

Bref, je n’ai pas découvert les Français de l’étranger le jour où on a crée les circonscriptions.

ALR : Quels sont les points forts de votre programme ?

T. M : Parmi les problèmes fréquents que rencontrent les Français de l’étranger se trouve les questions liées à la scolarité. Sur ce sujet, Nicolas Sarkozy avait pris un engagement très clair, qui est la gratuité pour les lycées. Aujourd’hui les classes de Seconde, Première et Terminale sont quasiment gratuites et nous voulons continuer dans ce sens, et étendre cette mesure aux classes de collèges.

Image of Guide du Routard Moscou, Saint-Pétersbourg 2012/2013
Manufacturer: Hachette Tourisme
Part Number:
Price: EUR 14,95

Pendant la même période, nous avons doublé les bourses pour les élèves des lycées Français à l’étranger, dont les parents ne peuvent assurer la prise en charge des frais de scolarité. Le PS, quant à lui, veut remettre en cause la gratuité de la scolarité des lycées pour les Français de l’étranger et augmenter le nombre de boursiers… Une fois de plus, ce seront les classes moyennes qui devront payer !

Nous travaillons également à un vrai programme de développement des lycées à l’étranger - à l’heure actuelle, un certain nombre sont en construction dans le monde - qui palliera des situations comme celle de Moscou, où la communauté s’accroit considérablement alors que les places dans le lycée français deviennent insuffisantes. J’ai d’ailleurs rencontré lors de mon dernier passage à Moscou des représentants des parents d’élèves.

Nous travaillons également sur la proposition qu’avait fait Nicolas Sarkozy concernant le retour des expatriés. En effet, après plusieurs années d’expatriation, le retour en France est souvent difficile, c’est pourquoi nous souhaitons créer une agence pour favoriser les conditions de retour.

ALR : En ce qui concerne la fiscalité ?

T. M : Notre programme est très simple : pas de fiscalité spéciale pour les Français de l’étranger. Il existe des accords entre la France et plusieurs pays, dont la Russie, qui implique la non double imposition des expatriés. Quand on travaille en Russie, on paie ses impôts en Russie au tarif russe.

Mais encore une fois, il faut arrêter de caricaturer les Français vivant à l’étranger. L’écrasante majorité sont des expatriés et non des exilés fiscaux. Le PS, quant à lui, a clairement indiqué qu’il entendait réformer la fiscalité des Français vivant à l’étranger et vient encore récemment de rappeler qu’il avait l’intention de le faire rapidement…

Lire également sur Aujourd'hui la Russie, les entretiens avec les candidats : Janick Magne (écologie), Marc Villard (PS), et Paul Dumont (Alliance centriste)

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook

Nouveau ! Aujourd'hui la Russie est aussi sur Twitter

0


0
Portrait de FRX75

N'y aurait-il qu'un seul candidat ?

Bonjour !



Portrait de FRX75

On continue avec la gratuité des frais de scolarité ?

Bonjour !



Portrait de MyNameIsChoucroute

ALR aurait-il pris sa carte à l'UMP? Nous attendons les interviews des autres candidats. Merci d'avance cher journal.



Portrait de Anna

Il y a déjà eu 3 entretiens de publiés sur ALR présentant d'autres candidats, Janick Magne (écologie) Marc Villard (PS) et Paul Dumont (Alliance centriste). Les différentes tendances politiques sont plutôt pas mal représentées pour l'instant...à suivre !



Portrait de Thibault 1976

Il y a 20 candidats, bon courage...
j'ai trouve une liste (sur le site de l'un d'eux, bizarre..) http://jevoteaurelienlesluye.com/node/9



Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires