Taxi Français au service des expatriés à Moscou

Créer son entreprise lorsqu’on est un Français à Moscou ne relève pas toujours du parcours du combattant malgré l’administration russe et son quota de tampons. La société Taxi Français est implantée dans la capitale russe depuis deux ans et entend y prospérer.

Olivier Hoisnard (à gauche) et Bruno Rebuschi

« En Russie, tout est possible et rien n’est vraiment compliqué quand on est informé», révèle Olivier Hoisnard, qui a créé son entreprise de taxi en janvier 2009, au cœur de la crise.

Tout est possible à condition de s’entourer d’experts qui seront autant d’intermédiaires efficaces face à l’administration russe. « Créer son entreprise ne coûte pas cher mais il y a des coûts incontournables comme celui d’un juriste qui fera enregistrer la société et dont les honoraires, pour cet acte, peuvent s’élever jusqu’à 15 000 roubles, soit environ 350 euros. Il faut également s’entourer d’une comptable qui pour 10 000 roubles par mois, s’occupera de la gestion des impôts», précise Olivier Hoisnard.

Taxi Français est une idée simple : utiliser le contexte difficile de la circulation à Moscou (embouteillages permanents, conduites dangereuses, arrestations régulières) pour se faire une place auprès de ceux qui ne souhaitent pas conduire.
D’ailleurs, Taxi Français n’a pas de clientèle russe : 95% des clients sont français, les 5% restants sont européens.

Une clientèle d’expatriés

Les entreprises européennes en contrat avec Olivier Hoisnard lui confient leurs employés et leurs épouses : « Mon plus gros contrat est avec Total. J’accompagne les épouses des expatriés pour faire leurs courses à Auchan. Elles utilisent mes services deux fois par semaine pendant quatre heures à chaque fois. Autrement, je fais beaucoup de transferts Aéroport-centre ville pour les hommes d’affaires ».

Image of Atlas géopolitique de la Russie : Puissance d'hier, puissance de demain ?
Manufacturer: Editions Autrement
Part Number:
Price: EUR 15,00

Ses clients sont également des managers qui viennent de France pour des prospections commerciales ou pour des rendez-vous de travail. Ils contactent Taxi Français grâce au bouche-à-oreille et à la Chambre de Commerce et d’Industrie.

« Les hommes d’affaires qui arrivent à Moscou sont parfois un peu perdus. Je les accompagne jusqu’à leurs rendez-vous, je fais l’interprète, je reste avec eux tant qu’ils le souhaitent. Les gens sont rassurés et se sentent en confiance », explique Olivier Hoisnard qui s’amuse à dire que sa cliente la plus célèbre reste Patricia Kaas, grande habituée de la capitale russe, qu’il prend en charge sur la durée de ses séjours moscovites.

Il aura fallu seulement six mois pour que Taxi Français soit connu du milieu francophone installé à Moscou. « Après six mois d’activité, je gagnais correctement ma vie. La moyenne est de 2 à 3 courses par jour. Faire 4 à 5 courses représente déjà une bonne journée », estime l’entrepreneur, qui s’est agrandi en employant Bruno, un Français qui l’aide à répondre à la demande.

Les tarifs affichés sont sensiblement les mêmes que ceux des compagnies de taxis russes : la course est à 800 roubles de l’heure. «Ma plus value est que je suis Français et que je parle russe », reconnait Olivier Hoisnard.

Deux ans après sa création, Taxi Français a développé son activité de simple taxi, en consacrant une partie de son travail au transport de touristes qu’il conduit à travers Moscou et ses environs, accompagné d’un guide. Pour cet entrepreneur, «ici comme ailleurs, les idées simples sont souvent les meilleures».

Contacter Taxi Français :
Tél : 8 906 783 62 90, olivierhoisnard [at] mac [dot] com

5


5
Portrait de bulgogi
5

Bonne idée ! Bon courage !



Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires