Telegram

Russie: Telegram harcelé par le FSB

Après les menaces de fermeture, l’application de messagerie Telegram a cédé en partie aux demandes de l’agence de supervision des communications en acceptant de s'inscrire à leur registre, mais refuse toujours de livrer les communications à l'État russe.

Syndiquer le contenu