apprentissage

"Apprendre le français, c’est mieux comprendre la Russie"

Les relations diplomatiques entre le Kremlin et l’Élysée connaissent un regain de tension, mais l’apprentissage du français n’est pas en berne pour autant. Témoignages de familles et professeurs qui glorifient encore la langue de Molière.

Syndiquer le contenu