Sondage : la société russe moins pessimiste

0

Un sondage effectué par l'Académie russe des sciences et la fondation allemande Friedrich Ebert montre que la grande majorité des Russes estiment que leur situation sociale reste précaire et que les réformes faites depuis la chute de l'URSS en 1991 ont bénéficié à une élite. Mais la société russe semble dans l'ensemble moins méfiante de l'avenir.

L'optimisme n'est pas de mise chez les Russes, mais leur pessimisme serait en baisse.
Ainsi, s'ils ne sont que 8% à avoir constaté une hausse de leur niveau de vie dans les années 1990, ils sont 34% dans la décennie suivante.

Interrogés sur la situation globale en Russie, ils sont 59% en 2011 à la qualifier "de crise ou tendue", 10% à la juger "catastrophique", contre seulement 23% qui parlent d'une "situation normale".

Image of La civilisation soviétique, de l'URSS à la Russie, de 1917 à nos jours
Manufacturer: Ellipses Marketing
Part Number:
Price: EUR 12,20

Mais lorsqu'ils sont interrogés sur leur vie et leurs conditions matérielles, les Russes se montrent moins virulents : ils sont 24% à les juger "mauvaises", contre 44% dix ans plus tôt et 56% en 1998. Ils ne sont en revanche que 14% à les considérer comme "bonnes" (8% en 2001 et 4% en 1998).

L'impopularité des douloureuses réformes économiques des années 1990 est par ailleurs confirmée. Ils sont ainsi 69% à considérer que les autorités de l'époque ont avant tout agi pour leur propre intérêt et seulement 30% y voient une tentative de "sauver le pays".

Mais avec le temps, les Russes se montrent moins durs. Alors qu'ils étaient 85% a avoir une opinion négative des privatisations en 2001, le taux est désormais de 60%.

0


0
Login or register to post comments