Sept comédies pour rire avec les Russes

Russie Info vous propose sept comédies méconnues en France mais très populaires en Russie, afin de découvrir l’humour des Russes. Entre autodérision et humour sur les étrangers.

Dans la cinématographie occidentale, l’image du Russe n’a pas changé depuis l’époque soviétique. Sa caricature se retrouve dans le personnage du capitaine de police Ivan Danko, interprété par Arnold Schwarzenegger, dans le film américain Double Détente. Un personnage sombre, musculeux et sans émotions.

On vous propose un autre cinéma, plus détendu et plus joyeux, qui nous vient directement de Russie.

Il fait beau à Odessa, il pleut toujours à Little Odessa

odessa.jpg
Film
1992

Titre russe : На Дерибасовской хорошая погода, на Брайтон-Бич опять идут дожди
(Il fait beau rue Déribasovskaya, il pleut toujours à Brighton Beach)

Réalisateur : Leonid Gaïdaï. Il s’agit du dernier film russo-américain de Leonid Gaïdaï, un des réalisateurs de l’époque soviétique les plus populaires.

Le sujet : Le film se passe lors des dernières années de l’URSS, la guerre froide est finie, les présidents russe et américain discutent de leur rencontre prochaine. Mais cette rencontre est mise en danger par la mafia russe aux Etats-Unis (très présente dans le quartier de Brighton Beach, plus connu sous le nom de Litlle Odessa). Dans le cadre d’une coopération entre la CIA et le KGB, deux super agents sont chargés de régler ce problème : le courageux Féodor Sokolov (KGB) et la charmante Mary Star (CIA). Le titre fait référence à un mot de passe utilisé par les agents secrets dans le film. Ces agents secrets représentent les clichés occidentaux tandis que les mafiosos de Little Odessa sont typiques des histoires drôles russes.

La petite histoire du film : Kelly McGrill, actrice américaine qui joue le rôle de Mary Star, arriva en Russie le 19 août 1991, le jour du coup d'État à Moscou. L’artiste fut bouleversée par les chars dans les rues de la capitale, puis par la réaction des cinéastes russes qui lui ont dit : "Oui, on a un coup d’État mais c’est pas grave, cela n’empêchera pas notre tournage."

Salades russes

th_fenetre_sur_Paris.jpg
Film
1993

Titre russe : Окно в Париж (Une fenêtre vers Paris). Film franco-russe
Réalisateur : Youri Mamine

Le sujet : Les habitants d’une kommunalka (appartement communautaire) à Saint-Pétersbourg découvrent dans leur logement une fenêtre qui donne directement sur un toit parisien. Tous les 30 ans, ce passage s’ouvre pour quelques jours et les colocataires décident d'en profiter. Ils cherchent alors à faire du commerce, ce qui provoque des situations comiques notamment lorsqu’ils tentent de faire passer une Citroën 2CV par la fenêtre magique. Les Parisiens, à leur tour, ont des aventures dans le Moscou des années 1990. Le personnage principal, l’instituteur Nicolay (Sergey Dontsov) rencontre Nicole (Agnès Soral) dont le studio a une fenêtre donnant sur le même toit parisien.

La petite histoire du film: le titre fait allusion au poème de Pouchkine Le Cavalier de bronze qui évoque Pierre le Grand lorsqu’il décide de fonder Saint-Pétersbourg pour ouvrir une fenêtre sur l'Europe.
Ce film est l’un des films les plus populaires en Russie et les agences touristiques ont souvent proposé les voyages en France sous le titre : Une fenêtre sur Paris.

Shirley Myrli

th_chirly_mirly.jpg
Film
1995

Titre russe : Ширли-Мырли
Réalisateur : Vladimir Menshov

Le sujet : Le film veut ridiculiser les idées nationalistes quelles qu’elles soient.

Les frères jumeaux Krolikov ne se savent pas frères, et de par leur évolution communautaire différente, se détestent. L’un est devenu baron tsigane et lutte pour les droits des gitans. Le second est un célèbre musicien juif qui va se marier avec une américaine aisée. Le troisième, voleur, vient de chiper un diamant colossal dont la valeur est telle que toute la Russie pourrait se permettre trois années de vacances aux Canaries. La police et la mafia commencent à poursuivre le voleur mais le confondent toujours avec ses jumeaux. Les frères doivent s’accorder pour se défendre mais ils ont chacun leurs projets, leurs amis et, le plus compliqué, leurs idées nationalistes. A la fin du film, tout un village qui s'appelle Krolikovo est peuplé par des "frères" de nationalités diverses.

Vacances moscovites

th_vacances.jpg
Film
1995

Titre russe : Московские каникулы
Réalisateur : Alla Sourikova

Le sujet : Louchiana Farrini, une Italienne aisée, doit accomplir les dernières volontés de sa grand-mère d’origine russe, à savoir enterrer son chien préféré en Russie. Louchiana arrive à Moscou où les employés de l’aéroport pensent que l’animal est mort pendant le vol. Pour éviter le scandale, ils substituent un chien vivant trouvé par hasard au chien mort. Louchiana tente de retrouver son "bagage" mais perd son passeport et reste bloquée dans un pays où elle ne comprend rien.
Les situations comiques se succèdent. Elle rencontre des personnages différents comme Grisha, savant et conducteur de taxi qui l’aide à régler ses problèmes. Louchiana peut enfin retourner en Italie mais elle ne se sent pas heureuse en quittant ce pays étrange et surtout Grisha.

La petite phrases du film : "Je vous donne deux adresses : la mienne à Rome et celle de ma grand-mère au cimetière."

Aspects de la chasse russe

th_chasse_russe.jpg
Film
1995

Titre russe : Особенности национальной охоты
Réalisateur : Alexandre Rogojkine.

Le sujet : Rayvo Haapasalo est Finlandais. Il étudie les coutumes de la Russie. Il rêve de participer à la chasse russe dont il a une image romantique, tirée de la littérature classique. Rayvo persuade ses amis russes de l’emmener à la chasse. Il ne sait pas qu’en fait, ce "voyage à forfait" comprend le bain en compagnie d’un ours, le transport d’une vache dans un bombardier lourd, des conversations bouddhiques, des litres de vodka, du blues joué à la balalaïka et d’autres choses assez étranges.

La petite histoire du film: Le réalisateur expliquait au sujet de son travail : "A vrai dire, je ne tiens pas mon film pour une comédie [...] si on parle de son genre, c’est un cours abrégé de communisme antiscientifique."

Le film a gagné le prix spécial du Festival cinématografique international à Karlovy Vary (République Tchèque).

Jour d’élections

th_jour_delections.jpg
Film
2007

Titre russe : День выборов
Réalisateur : Oleg Fomin

Le sujet : "Une comédie de farce majeure" selon les auteurs. Peu avant les élections des gouverneurs régionaux, l’équipe d’une radio moscovite part en croisière sur la Volga pour faire de la propagande en faveur d’un candidat "d'en haut". La mission semble presque impossible : les artistes moscovites sont des étrangers en province où ils ont affaire à des cosaques, des policiers, des bandits locaux. Une succession de situations comiques en découle.

La petite phrases du film : "- Et la liberté de la parole alors ?
- Il n’y a qu’une seule parole et cette parole est la mienne."

De quoi parlent les hommes

parlent_les_hommes.jpg
Film
2010

Titre russe : О чём говорят мужчины
Réalisateur : Dmitri Dyatchenko

Le sujet : Les hommes du monde entier parlent des mêmes sujets : boulot, argent, voiture, football, mais surtout des femmes. Les hommes russes ne sont pas une exception. Quatre amis vont de Moscou à Odessa en auto pour assister à un concert de leur groupe préféré. Pendant le voyage, ils discutent de leurs vies.

La petite phrases du film : "Autrefois mes parents me donnaient des interdictions, maintenant c’est ma femme qui le fait. Quand deviendrai-je enfin adulte?"

0


0
Login or register to post comments