Sécurité aérienne: la mauvaise réputation de la Russie

0

L’accident d’avion dont a été victime Christophe de Margerie confirme tout d’abord la mauvaise réputation de la Russie en matière de sécurité aérienne. Avec 6,02 accidents sur un million de vols sur la période 2006-2013, la Russie et les pays de la Communauté des Etats indépendants affichent un taux d’accidents aériens trois fois plus élevé que celui de l’Europe de l’Ouest, et quatre fois plus élevé qu’aux Etats-Unis, selon l’IATA. Une situation qui doit beaucoup aux rudes conditions climatiques, ainsi qu’au manque de fiabilité des appareils de conception soviétiques, encore nombreux dans le ciel russe.

Cependant, dans le cas présent, l’aéroport de Moscou-Vnukovo ne fait nullement figure de point noir. Avec ses deux pistes de 3.000 mètres, le troisième aéroport international de la capitale russe dispose, en théorie, de tout l’équipement nécessaire, comme le système ILS d’atterrissage sans visibilité - pour pouvoir continuer à fonctionner dans de mauvaises conditions météorologiques. Il n’a connu que trois catastrophes aériennes depuis les années 60. La compagnie française Aigle Azur dessert l’aéroport en Airbus A320 de même que la hongroise Wizz Air, l’une des principales low cost européennes.

Quant à l’appareil utilisé par le PDG de Total, il s’agit d’un Falcon 50 de Dassault Aviation, un jet d’affaires tri-réacteurs considéré comme particulièrement sûr, qui a longtemps transporté les présidents de la République française.

(...) Cet accident illustre une fois encore la nécessité de renforcer la sécurité des vols autour des pistes. En Russie comme ailleurs, les catastrophes aériennes se produisent en effet le plus souvent lors des phases de décollage ou d’atterrissage. c’est le cas dans 58% des crashs recensés sur la période 2009-2013. Et au sein de cette catégorie d’accidents, la cause la plus fréquente est l’intrusion sur la piste d’éléments n’ayant rien à y faire, à l’origine de 23% des drames.

L'intégralité de l'article sur le site de Les Echos.fr

Retrouvez RUSSIE INFO sur Facebook et Twitter

0


0
Login or register to post comments