The Search, la guerre tchétchène d’Hazanavicius

Après "The Artist", le réalisateur français Michel Hazanavicius plonge dans les horreurs de la guerre de Tchétchénie. Un film "criant de vérité" pour les reporters qui ont couvert la guerre.

russie-tchetchenie-russe-guerre-cinema-Hazanavicius-bejo-histoire
Le Film The Search de Michel Hazanavicius sort aujourd'hui au cinéma

Inspiré du film méconnu Les Anges marqués de Fred Zinnemann, The Search de Michel Hazanavicius se déroule pendant la seconde guerre de Tchétchénie. Un conflit que la Russie d’Eltsine et de Poutine a déclenché en 1999 au nom de la lutte contre le terrorisme, pour "mater des terroristes" comme l’indiquait subtilement Vladimir Poutine.

Avec ce film, le réalisateur français est bien loin de l’univers de The Artist. Sur le choix de son sujet, Michel Hazanavicius s’est expliqué lors d’une conférence de presse à Cannes: "Quand on commence à s'intéresser à la Tchétchénie, la question de la pertinence du sujet ne se pose plus. Vous avez tous les ingrédients de la guerre moderne. La guerre s'est déplacée des militaires vers les populations. On parle ici de centaine de milliers de morts. Les images ont été contrôlées et orientées. Le fait que les gens se fassent massacrer dans l'indifférence générale, ça me touche."

L’histoire : Tchétchénie 1999. Quatre destins se croisent. Celui d’un enfant Tchétchène en fugue après la mort de ses parents, recueilli par une militante des droits de l’homme (Bérénice Béjo). Le destin de Raïssa, sa grande sœur qui le recherche activement parmi des civils en exode, et celui de Kolia, jeune Russe de 20 ans qui s’est enrôlé dans l’armée et qui va petit à petit basculer dans le quotidien de la guerre.

Michel Hazanavicius indique également avoir essayé de faire un film "où ce sont des êtres humains qui subissent la guerre, qu'ils soient militaires ou pas. Je ne voulais pas que les personnages aient une conscience politique. D'après ce que j'ai pu en lire, l'armée russe était assez dure, avec un fonctionnement assez violent. A l'époque, elle est en phase de reconstruction et est en partie constituée de mercenaires. Je me suis beaucoup documenté là-dessus. Je ne crois pas avoir trahi la réalité du quotidien des soldats."

Selon les statistiques officielles russes, cette guerre a coûté la vie à 4 280 Russes. Le Comité des mères de soldats Russes dénonce cependant le chiffre de 12 000 morts, et selon les ONG, le nombre de civils qui ont péri pendant les deux guerres est estimé entre 100 000 et 300 000.

La guerre tchétchène s’est achevé par la chute de Grozny (les Nations Unies ont qualifié Grozny de "ville la plus détruite sur Terre", ndlr) et la restauration du contrôle de la Russie sur la République.

search4.jpg
The search
film

Le film, dont le budget s’est élevé à 22 millions d'euros, a été tourné en Géorgie avec un casting russo-tchétchène, hormis les actrices Bérénice Béjo et Annette Benning. Après avoir essuyé une mauvaise critique au festival de Cannes, Michel Hazanavicius n’a pas hésité à remonter son film et le raccourcir de vingt minutes.

The Search sort ce mercredi 26 novembre dans les salles en France.

Retrouvez RUSSIE INFO sur Facebook et Twitter

0


0
Login or register to post comments