Russie : quand les Cosaques fêtent Maslenitsa

Mars est le mois de Maslenitsa en Russie, fête populaire qui précède l'entrée dans le carême orthodoxe. La photographe Pascale Bazire nous en dévoile un aspect inattendu et hautement viril, aux cotés des Cosaques de l'Oural.

russie-russe-cosaque-oural-tradition-maslenitsa-ekaterinbourg-photo
©Pascale Bazire

C'est d'abord aux danses folkloriques, aux jeux pour enfants et aux blinis auxquels Maslenitsa est associée. Pascale Bazire, photographe française, qui veut capter dans ses photographies l’âme russe et sa réalité, nous fait découvrir un autre visage de la fête : celui des Cosaques de l'Oural (Cosaques d'Orenbourg sous leur nom officiel) qui chaque année organisent à cette occasion des jeux de combat dans la neige.

L'esprit y est patriotique, guerrier mais sans violence gratuite ni animosité. Nous sommes dans un jeu avec des règles précises, un arbitre respecté et l'absence totale d'alcool.

La fête a lieu dans un parc d'Ekaterinbourg, situé près du mémorial commémorant les Romanov assassinés en 1917 non loin de là.

Après les traditionnels jeux pour enfants, les ballades en troïka et les chants folkloriques, le point culminant des festivités est la grande bataille dans la neige, à la mode cosaque. Le public est là, de tous âges, enthousiaste, les filles soutenant joyeusement leurs hommes valeureux.

La bataille commence par une sorte de mêlée où les deux camps se sont face et s'intimident. Tous les participants, pleins d'ardeur, jouent totalement le jeu.

fb-1.jpg
©
Pascale Bazire

Après la phase d'approche, c'est une sorte de rugby qui se met en place avec comme objectif l'assaut final du château de neige.

Côté vestimentaire, c'est un mélange à travers les époques, entre tenues typiques des Cosaques, joggings de l’ère moderne et l’éternel treillis militaire si populaire en Russie.

Et parfois des têtes surgies d'un autre temps…

lutte_1.jpg
©
Pascale Bazire

fb-4.jpg
©
Pascale Bazire

visage_1.jpg
©
Pascale Bazire

fb-2.jpg
©
Pascale Bazire

C'est le visage d'une Russie d'hier et d'aujourd'hui : les cosaques nés au XVIieme siècle sur les Rives du Don sont toujours là en 2016. Leur renouveau est culturelle et politiques, autour des valeurs traditionnelles et patriotiques. Interdite sous la période soviétique, la fête de Maslenitsa témoigne aussi de ce renouveau des traditions pré-révolutionnaires en Russie.

Les Cosaques sont à l'origine des groupes militaires indépendants qui avaient pour mission première de défendre la Russie des incursions étrangères. Ils ont notamment joué un rôle important dans l'expansion territoriale russe, d'où leur présence en Oural.

Suite à la chute de l'URSS qui réprimait les Atamans (nom donné aux chefs cosaques) et l'apparition de conflits à la périphérie de la Russie, les Cosaques revendiquent à nouveau ce rôle de garde-frontières.

En temps de paix, leurs missions sont principalement liées à la protection des forêts, l’éducation de la jeunesse ou l’aide lors de catastrophes naturelles.
Ils incarnent aujourd'hui un certain retour aux racines anciennes de la Russie.

fb-1-2.jpg
Sur le tee shirt "Défendons la Patrie"
©Pascale Bazire

Pascale Bazire est une photographe française qui vit en Russie depuis 2013. Finaliste en 2015 du concours "Best of Russia", elle photographie la Russie, ses endroits oubliés ou authentiques, à la recherche de l’âme russe et de son identité culturelle.

Retrouvez son travail sur son site : Pascalebazire.com

0


0
Login or register to post comments