Russie : le centre de sondage Levada considéré comme "agent de l’étranger"

0

Le centre de sondages Levada, seul institut d'études sociologiques indépendant en Russie, a été enregistré lundi comme "agent de l'étranger" par la justice russe, une dénomination controversée attribuée aux ONG recevant des fonds de l'étranger.

Le ministère a indiqué avoir pris cette décision à la suite d'un contrôle effectué par ses services au sein du centre Levada.

Ce centre, réputé en Russie comme à l'étranger pour son indépendance et le sérieux de ses études, a été créé en 2003 par le sociologue Iouri Levada, décédé trois ans plus tard. Directeur depuis 1988 de l'institut de sondage public Vtsiom, Iouri Levada s'était alors opposé à la décision de l'Etat de reprendre sous son contrôle Vtsiom, estimant que l'objectif était d'éviter la publication d'enquêtes d'opinion défavorables au pouvoir.

En 2012, la Russie a voté une loi obligeant les ONG qui reçoivent un financement étranger et ont une "activité politique", une formule particulièrement floue, à s'enregistrer en tant qu'"agent de l'étranger" et à s'afficher en tant que telle dans toute communication ou activité publiques. Cette loi a été complétée par une autre signée en mai dernier par le président Vladimir Poutine qui permet de désigner des organisations étrangères actives en Russie comme "indésirables". Elles peuvent ensuite être interdites, qu'il s'agisse d'ONG, de fondations ou d'entreprises.

Depuis, une centaine d'ONG ont été dénoncées comme "agent de l'étranger", parmi lesquelles beaucoup d'organisations qui s'occupent des droits de l'Homme mais aussi, de manière plus inattendue, des associations d'écologistes ou des groupes de photographes amateurs.
Source AFP

0


0
Login or register to post comments