Russie: Il y a 19 ans, Eltsine bombardait la Maison Blanche

0

Le 4 octobre 1993, Boris Eltsine faisait bombarder la Maison Blanche russe à Moscou où siégeait le Soviet Suprême de Russie, au terme de la crise constitutionnelle la plus déterminante dans l’histoire politique de la Russie depuis l’effondrement de l’Union Soviétique.

Le 21 septembre 1993, au terme d’une longue dégradation de ses relations avec les chambres législatives, Boris Eltsine ordonne la dissolution du Soviet Suprême et du Congrès des Députés du Peuple. Ce pouvoir n’est pas prévu par ses prérogatives constitutionnelles, mais Eltsine légitime ce coup de force en faisant valoir les résultats du référendum d’avril 1993.

Outré, le Soviet Suprême ordonne la destitution de Eltsine et proclame président Alexandre Routskoï, vice-président de l’époque. Renonçant à sa neutralité, l’armée décide de suivre Eltsine, qui ordonne le bombardement de la Maison Blanche au petit matin du 4 octobre, avant d’arrêter les chefs de l’opposition. Les troubles du début du mois d’octobre constituent les affrontements les plus sanglants dans Moscou depuis octobre 1917, à tel point qu’il fût parlé d’une « deuxième révolution d’octobre ».

Image of Mémoires
Manufacturer: Flammarion
Part Number:
Price: EUR 21,19

Une nouvelle Constitution est adoptée par référendum immédiatement après les troubles. Le Soviet Suprême de Russie et le Congrès des Députés du Peuple disparaissent, remplacés au terme d’élections législatives par la Douma d’Etat et le Conseil de la Fédération, aux pouvoirs moins étendus que les précédentes assemblées. Le Président gouverne désormais par décrets et les soviets locaux et régionaux disparaissent. Cette date scelle la victoire définitive de Boris Eltsine sur le pouvoir parlementaire et un basculement constitutionnel crucial vers un régime ultra-présidentiel.

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook

Nouveau ! Aujourd'hui la Russie est aussi sur Twitter

0


0
Login or register to post comments