Regain de tension entre la Russie et l'Ukraine

0

Gazprom a annoncé, mercredi 25 novembre, l’interruption de ses livraisons de gaz à l’Ukraine. Le géant gazier a justifié sa décision par le retard de paiement de la compagnie publique ukrainienne Naftogaz, qui doit payer d’avance le gaz livré par Gazprom en application de l’accord passé fin septembre sous l’égide de l’Union européenne (UE). Le premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a démenti, mercredi, cette version des faits en affirmant que c’est Kiev qui a décidé de mettre un terme à ses importations pour réduire sa dépendance envers Moscou.

Cette interruption intervient trois jours après le sabotage des lignes électriques à haute tension ukrainiennes approvisionnant la Crimée.

Le ministre russe de l’énergie, Alexandre Novak, a aussi envisagé, mardi, une autre mesure de rétorsion : un arrêt des livraisons de charbon, qui alimentent les centrales électriques et les chaufferies urbaines, indispensables à l’approche de l’hiver. « Nous pouvons, et peut-être le devons-nous dans cette situation, prendre la décision d’arrêter les livraisons de charbon de nos organisations commerciales », a-t-il prévenu.

Le bras de fer entre les deux pays semble prendre de l'ampleur : le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a annoncé hier encore l'interdiction pour les avions russes de survoler l'Ukraine. "Le gouvernement ukrainien décide d'interdire tous les vols de compagnies aériennes russes transitant par l'espace aérien ukrainien", a annoncé Arseni Iatseniouk lors d'un conseil des ministres.

De son côté, la Russie a pris la décision de décréter un embargo alimentaire contre l'Ukraine à partir du 1er janvier prochain, a rapporté le ministre russe du Développement économique.
"Comme l'Ukraine a rejoint les sanctions économiques et financières contre la Russie, nous avons décidé d'introduire des mesures de protection sous forme d'un embargo alimentaire. Cette décision était reportée. Elle reste reportée jusqu'au 1er janvier prochain ", a précisé Alexeï Oulioukaev.
Source Le Monde

0


0
Login or register to post comments