Probable venue d'Emmanuel Macron en Russie en mai prochain

0

Le journal russe Kommersant annonce que Paris serait disposé à accepter l’invitation des autorités russes : Emmanuel Macron pourrait donc se rendre au mois de mai prochain au Forum Economique International de Saint-Pétersbourg.

Selon des sources diplomatiques à Paris, la décision serait en réalité déjà arrêtée, mais elle ne sera annoncée officiellement annoncée qu’après les élections présidentielles russes.

L’invitation avait été lancée en mai dernier lors de la première rencontre entre les présidents français et russes à Versailles. Plusieurs options étaient à l’étude, en particulier une venue de M. Macron à Moscou en décembre 2017 ou début janvier 2018. C’est finalement Saint-Pétersbourg qui a emporté la décision : du 24 au 26 mai prochain, la ville accueillera le Forum International Economique de Saint-Pétersbourg, dont les invités étrangers sont en Russie particulièrement observés. En 2016, par exemple, la présence du premier ministre italien Mattéo Renzi avait permis de réduire les tensions alors très vives entre la Russie et l’Union Européenne.

La venue d’Emmanuel Macron coïnciderait, selon une source au sein du ministère russe des Affaires Etrangères, avec "des circonstances favorables pour briser la glace" entre la Russie et l’UE : "Nous espérons au premier chef que la situation ukrainienne sera clarifiée : soit le plan de Vladimir Poutine de faire intervenir des casques bleus en Ukraine sera en voie de réalisation, soit il deviendra évident que l’absence de progrès n’est pas la faute de Moscou, mais celle de Kiev. Et l’UE pourrait en conclure que mener une politique de pression uniquement contre la Russie n’a pas de sens."

Une visite du président français dans la "fenêtre sur l’Europe" de la Russie serait un signal fort envoyé aux autres pays européens en faveur de la normalisation progressive des relations avec la Russie, conclut la même source.

Et bien qu’Emmanuel Macron ait souligné ses fortes divergences avec Vladimir Poutine sur le dossier ukrainien, les points de rapprochement existent au sujet de la Syrie, en matière d’aide humanitaire, d’interdiction des armes chimiques, ou de lutte contre le terrorisme.

0


0
Login or register to post comments