Poutine: "la Crimée n'était qu'un prétexte" pour les Occidentaux

0

Le président russe a estimé aujourd'hui, lors de son allocution annuelle, que les événements d'Ukraine illustraient la justesse de la politique russe, et il a accusé l'Occident de cynisme dans son approche de la crise. Il a notamment déclaré que "la Crimée n'était qu'un prétexte, les Occidentaux veulent depuis longtemps freiner la Russie" avant d'ajouter que 'les sanctions n'étaient pas qu'une réaction nerveuse des Etats-Unis ou de leurs alliés".

Les sanctions en vigueur sont nuisibles à l'ensemble des pays, a-t-il continué dans son message à l'Assemblée fédérale (les deux chambres du parlement).

En dépit de ses critiques, le numéro un du Kremlin a assuré que la Russie ne cesserait pas sa coopération avec l'Europe et les Etats-Unis et qu'elle resterait ouverte aux investissements étrangers. La Russie n'entend ainsi pas s'isoler, car ce serait de sa part un aveu de faiblesse, a poursuivi le chef de l'Etat.

"Chaque nation a le droit inaliénable et souverain de suivre sa propre trajectoire de développement(...). La Russie a toujours respecté et respectera toujours ce principe. Il s'applique pleinement à l'Ukraine, le pays frère qu'est l'Ukraine", a déclaré le président russe.

Vladimir Poutine a toutefois tempéré son discours en annonçant n'avoir aucune intention de "rompre" ses relations avec les Européens et les Etats-Unis.
Source Reuters

Retrouvez RUSSIE INFO sur Facebook et Twitter

0


0
Login or register to post comments