Pour avoir peint Poutine en nuisette, un artiste russe s’enfuit en France

Il fallait oser peindre et exposer dans un musée de Saint-Pétersbourg Vladimir Poutine en nuisette rose et grise et Dmitri Medvedev en dessous bleus. Depuis, l'auteur a quitté précipitamment la Russie.

russie-peinture-art-censure
La peinture Travesty, littéralement "parodie", de Konstantin Altounine - AP Photo/Yelena Palm

L’œuvre n’était pas particulièrement subtile – Vladimir Poutine et Dimitri Medvedev en sous-vêtements féminins –, mais elle aura eu des conséquences sérieuses pour son auteur : l’artiste Konstantin Altounine a choisi de quitter la Russie et de se réfugier en France après la saisie de sa toile et la fermeture d’un musée de Saint-Petersbourg.

Selon l’AFP, la peinture de Konstantin Altounine est passible de poursuites en vertu de la loi controversée punissant toute propagande homosexuelle.

Le peintre avait choisi ironiquement de représenter le président russe en nuisette avec, au premier plan, son Premier ministre doté d’une forte poitrine et portant un soutien-gorge.

Une autre toile montrait le député Vitali Milonov, auteur de la loi sur la propagande homosexuelle, tenant le drapeau arc-en-ciel, symbole de l’homosexualité. C’est ce député qui serait à l’origine de l’action de la police.

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook et Twitter

0


0
Portrait de Platon

Ah ah ah, jolis dessous Vadim ! Oui il fallait oser.



Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires