Où les Russes passent-ils leurs vacances d’été ?

Les Russes aiment voyager à travers le monde et les mois d’été enregistrent le plus fort taux de départs.

russie-russes-tourisme-voyage
Photo : M.Demidoff

Si la Turquie reste la destination privilégiée des Russes, la grande majorité d’entre eux voyageront cette année dans leur propre pays, notamment dans la région de Krasnodar. Tandis qu’on prévoit une baisse du nombre des touristes russes en Géorgie après une nouvelle vague de tensions entre Moscou et Tbilissi.

Selon les chiffres de l’Association des tour-opérateurs de Russie (ATOR), la Turquie reste la destination favorite des Russes pour les vacances estivales. Au total, environ 10,5 millions de touristes vont réserver leurs vacances cet été dont 3,5 millions en Russie et environ 4,5 millions en Turquie.

D'après les estimations de ATOR, la Russie a pris la deuxième place dans la liste des destinations touristiques. Les réservations pour les congés estivaux ont augmenté de 5% à 20% selon les destinations par rapport à l'année 2018. La destination la plus populaire des Russes est la région de Krasnodar, dans le sud de la Russie, près de la mer Noire (60% des réservations pour la Russie) avec 2,3 millions de Russes attendus cet été.

En général, les vacanciers seront plus nombreux cet été sur toutes les destinations ensoleillées près de la mer Noire. Les stations balnéaires de Crimée attirent des milliers de touristes tous les ans et cette année, c’est plus d’un million de touristes russes qui vont fréquenter les stations balnéaires d’Alushta, de Yalta, d’Evpatoria, de Nikolaevka, de Feodosia et de Sébastopol via une agence de voyage et environ 7,5 millions de touristes de toutes nationalités (y compris russes) en individuels ou en voyages organisés, ce qui représente une augmentation de 10% selon les chiffres donnés par Zarina Dogyzova, la responsable de l’Agence Fédérale pour le Tourisme (Rosturisme) lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg. La croissance rapide du flux touristique dans cette région est liée notamment à l'ouverture du pont de Crimée en 2018.

Selon l'ATOR, la Tunisie a pris la troisième place, avec 12% des réservations. Les stations balnéaires d’Hammamet et de Sousse sont les plus demandées par les touristes russes.

La Grèce occupe la quatrième place (7% des réservations). Les touristes russes préfèrent se reposer sur les îles de Crète et de Rhodes. L’île de Chypre suit en cinquième position (5,5%) avec 280.000 à 320.000 touristes russes attendus.

Géorgie : un paradis perdu ?

La Géorgie, l'une des destinations de vacances les plus populaires auprès des Russes, est désormais interdite aux avions du pays. Les compagnies aériennes russes n’ont plus l’autorisation d’amener leurs citoyens en Géorgie depuis le 8 juillet 2019. Il en est de même pour les vols des compagnies géorgiennes vers la Russie.

Ces mesures interviennent après des manifestations dans la capitale géorgienne qui incriminaient l’influence de la Russie dans la politique intérieure et que le Kremlin a qualifiées de "provocation russophobe".

Selon les statistiques de l'Agence fédérale russe pour le tourisme, avec 1,7 millions, les Russes étaient en 2018 au troisième rang des visiteurs les plus nombreux en Géorgie.

Pourtant, il est leur est toujours possible ce pays en traversant les frontières en voiture. Il reste un point de passage possible : de Russie en Géorgie par la route Vladikavkaz (république d'Ossétie du Nord-Alanie) – Tbilissi, soit 200 kilomètres en 3 heures Des bus ou des taxis partagés partent de la gare de Vladikavkaz tous les jours pour Tbilissi pour guère plus de 15-20€/personne. Après l’introduction de ces mesures restrictives le nombre de touristes russes en Géorgie a déjà diminué de 21,4% par rapport à 2018, constatent les chiffres de l’agence de recherche économique TCB Research.

Entre désir et réalité

En mai, le Centre panrusse d’étude de l’opinion publique (VTsIOM) a publié les résultats de son sondage consacré aux vacances estivales pour cette saison.
Selon le sondage, parmi les destinations rêvées pour les Russes en 2019, il y a l'étranger (39% des sondés), la Crimée (31%) et le littoral caucasien de la mer Noire (26%). Néanmoins, la maison et la datcha restent les principaux lieux de repos véritablement envisagés, puisqu’elles recueillent respectivement 44% et 26% des voix.

À noter que parmi les principales raisons avancées pour justifier leur impossibilité de partir en vacances, les Russes ont mis en avant des restrictions financières pour 53% d’entre-eux.

Pourtant, d'après la patrouille des frontières du FSB, le nombre de citoyens russes ayant opté pour un séjour à l’étranger a augmenté de 10,9% en 2018, soit 16,2 millions de personnes. Ces chiffres sont néanmoins bien en dessous de ceux d’avant crise, puisqu’en 2013, 18,3 millions de Russes avaient franchi les limites du territoire national.

En 2018 les principales destinations pour les Russes ont été la Turquie (4,5 millions), la Thaïlande (852.000), L'Italie (804.000), l'Espagne (780.000) et Émirats Arabes Unis (750.000).

0


0
Login or register to post comments