Otages de Beslan: la CEDH condamne la Russie

0

La Russie a été condamnée mercredi à 3 millions d’euros de préjudice par la Cour européenne des droits de l’homme pour avoir fait preuve "graves défaillances " dans sa gestion de la prise d’otages de Beslan en 2004, où plus de 300 personnes ont été tuées.

Selon la CEDH, les autorités russes ont échoué à prévenir la prise d’otages dans une école d’Ossétie du Nord par un commando de rebelles protchétchènes, ont fait preuve de "graves défaillances " dans " la préparation et le contrôle de l’opération de sécurité ", et ont fait un usage disproportionné de la force lors de l’assaut, a jugé la CEDH.

Pour rappel, le 1er septembre 2004, des rebelles armés qui réclamaient notamment la fin de la guerre en Tchétchénie, avaient pris en otages près de 1 200 personnes dans une école d’Ossétie du Nord. Lors de l’assaut des forces russes, plus de 330 civils avaient été tués, dont 186 enfants, et quelque 750 blessés.

Les forces de sécurité ont "utilisé sur l’école des armes puissantes telles qu’un canon d’assaut, des lance-grenades et des lance-flammes, faisant ainsi des victimes supplémentaires parmi les otages", selon la CEDH.

La Cour avait été saisie par 409 citoyens russes, certains ayant été pris en otage et/ou blessés, d’autres faisant partie de familles de victimes.

Le Kremlin a jugé ce jeudi la décision de la CEDH "inadmissible ".
Avec AFP

0


0
Login or register to post comments