Oleg Kachine, le journaliste russe agressé, écrit de son lit d’hôpital

0

Oleg Kachine, journaliste russe sauvagement battu début novembre, a publié lundi, depuis son lit d'hôpital, le premier article depuis son agression.

"Ils ne me feront pas taire", écrit-il dans une tribune publiée dans l'hebdomadaire Vlast, qui appartient à Kommersant, le journal d’Oleg Kachine. Il y estime que sa convalescence se terminera en décembre et qu'il reprendra son travail en janvier après les fêtes de fin d'année.

Son épouse, Evguenia Milova informait régulièrement le public de l’état de santé de son mari, jusqu’à sa sortie du coma."Il n'a fait aucune déposition et n'est pas près de le faire", avait-elle écrit sur sa page Facebook.

"Les criminels savaient parfaitement qui ils agressaient et pourquoi ils le faisaient", a jugé Kommersant dans un communiqué, ajoutant que les agresseurs avaient voulu "avec la brutalité de leur démonstration faire un exemple".

Image of Passeport pour la Russie
Manufacturer: Elytis
Part Number:
Price: EUR 8,10

Kachine couvrait pour Kommersant les activités de la présidence russe, mais aussi les manifestations de l'opposition. Il avait aussi travaillé sur les mouvements de jeunes extrémistes, et avait couvert ces derniers mois les manifestations contre la construction controversée d'une autoroute à travers la forêt de Khimki dans la banlieue de Moscou.

Cette affaire a suscité une importante mobilisation de ses collègues et des défenseurs des libertés. Le président Dmitri Medvedev a promis que les agresseurs d'Oleg Kachine seraient "punis" quelle que soit leur influence.

0


0
Login or register to post comments