Obama vs Romney : pour qui vote la Russie ?

Le journal d’informations américain GlobalPost a mené une enquête auprès de plus de 100 personnes dans 20 pays différents, pour connaître leurs opinions sur les États-Unis et qui ils espèrent voir gagner l'élection présidentielle américaine 2012. Quid de la Russie ?

russie-politique-usa-obama-romney-2012-election-international
Obama vs Romney, élections américaines 2012

Selon les experts, le Kremlin souhaiterait voir le président sortant Barack Obama battre Mitt Romney lors de l’élection présidentielle américaine. Cette opinion reflèterait également l’opinion publique d'après l’institut de sondage VTSIOM, qui indique que plus de 40% des Russes « qui sont conscients que les élections américaines sont prévues pour le 6 novembre disent qu’une réélection d’Obama serait favorable à la Russie ».

Yevgeny Stalevich, avocat, 26 ans, voterait pour Barack Obama.

Russia1.png
©
GlobalPost

Son vote : « C'est un homme avec une vision constructive. Il a initié le « reset » [politique de « redémarrage » des relations avec la Russie]. Il a nagé dans le golfe du Mexique après la marée noire afin de montrer aux gens que c'était propre. Cela montre qu’il s’en soucie ».

L'impact de l'élection : « Bien sûr qu'il y en aura un. Les pays ne peuvent pas vivre dans l'isolement les uns des autres, ils sont tous les deux membres du G8. L'impact de l'élection sera important. Si Obama gagne, la relation continuera à devenir plus libéralisée. Si c'est quelqu'un d'autre, ils pourraient nous faire la guerre. Je suis contre la guerre. La guerre, c’est le Mal. »

Son point de vue : « Difficile à dire. J'étais contre l'intervention de l'Otan en Yougoslavie. J'étais contre la guerre en Afghanistan. Mais l'Amérique est dans une période de transition maintenant, d'une nation militante à une nation libre. »

Priorité : « Rendre les riches et les pauvres de son pays plus égaux. Une personne pauvre doit travailler très dur aux États-Unis pour combler cet écart. Le président doit améliorer la situation à l'intérieur de son pays. Il y a une dette importante, et des problèmes avec les Amérindiens. Sans volonté politique, ces problèmes continueront à se développer. »

Aleksei Tararov, directeur de ressources humaines, 27 ans, voterait pour Barack Obama

Russia2.png
©
GlobalPost

Son vote : « Obama probablement, parce que je partage ses valeurs démocratiques. Je me sens proche du libéralisme. Je suis d'accord avec sa politique étrangère. La politique étrangère démocratique est plus douce, plus ouverte. Je n'aimais pas George Bush, et sa politique étrangère agressive. J'ai trouvé ses politiques "deux poids deux mesures" assez suspectes. »

L'impact de l’élection : " Bien sûr qu’il y en aura un. Je pense qu'elle va avoir une incidence radicale sur le « reset ». Si Obama reste, alors la politique de « redémarrage » se poursuivra, il y a déjà eu des améliorations du temps de Bush. Les démocrates ont une vision du monde semblable à celle de la Russie en ce qui concerne la politique étrangère, même s’ils agissent dans l'intérêt des États-Unis".

Son point de vue : « Il s’est certainement amélioré, mais pas de beaucoup. Le changement en termes de politique étrangère, le changement de cap de la construction des relations russo-américaines, est devenu plus constructif. Il y a moins de conflits territoriaux que sous l’administration Bush. Au moins, maintenant, le bouclier antimissile est l'objet de discussions. Il n'y a pas d'ultimatum. Il semble qu'un accord pourrait à l'avenir être trouvé. »

Priorité : « Même si je suis un patriote, je dois admettre que les États-Unis sont un leader mondial. Ils ont tellement de pouvoir. Ils doivent utiliser toute leur puissance, l'ONU, etc., pour faire tout leur possible pour stabiliser le monde, qui devient de plus en plus « chaud ». Ils ont besoin de trouver un compromis, de trouver un moyen de sortir de ces situations contentieuses qui puisse plaire à tout le monde. Vous savez, en Syrie, chacun a ses propres intérêts. Je souhaite que le nouveau président essaie de trouver un compromis, et j’espère que la justice prévaudra à la fin. Assad n'a pas besoin de démissionner. Il a beaucoup de gens derrière lui dans ce pays et il [le nouveau président] doit dire la vérité à propos de ce que John McCain fait, c'est-à-dire supporter les forces de l'opposition de tous les pays pour créer des gouvernements pro-américains. »

Nastya Neizvestnova, étudiante, 19 ans, voterait pour Barack Obama

Russia3.png
©
GlobalPost

Son vote : « Il est heureux. Il est noir. C'est cool qu’il soit président. Ils n'aiment pas les Noirs, là-bas [aux États-Unis], il y a du racisme, mais il est président quand même. »

L'impact de l'élection : « Non, il n’y en aura pas, à moins qu'il [le prochain président] soit stupide et commence une guerre contre nous. Mais ce n'est pas probable. »

Son point de vue : « Aucun. Il y a quatre ans, je ne pensais pas grand-chose de l'Amérique. Et maintenant non plus. »

Priorité : « Le pays est en guerre avec quelqu'un, n’est-ce pas ? Il faut arrêter la guerre. Et il devrait regarder ce qu'ils [les Américains] mangent. Il y a beaucoup de gens gros là-bas, non ? »

Valentina Rzheva, retraitée, 60 ans, ne sait pas pour qui elle voterait.

Russia4.png
©
GlobalPost

Son vote : « Je ne sais pas, je ne peux pas dire. J’en ai assez des élections. Nous en avons eues, mais est-ce que quelque chose a changé ? »

L'impact de l'élection : « Peut-être qu’il y aura un certain impact. La relation avec la Russie va devenir plus "intime", les pays ne peuvent pas rester isolés. La Russie est forte, et même si tout le monde essaie de dire le contraire, peu importe, cela ne peut pas être ignoré. »

Son point de vue : « Je ne sais pas, ça n'a pas vraiment changé. Obama semble bien. Il ne me gêne pas. J'aurais besoin d'aller là-bas [aux États-Unis] pour vraiment me faire une opinion. Cela n’a pas de sens de juger d’aussi loin. »

Priorité : « Cesser de s’ingérer dans les affaires des autres pays. Ils n'ont pas besoin de résoudre les problèmes de tout le monde. L’Amérique devrait se rapprocher de la Russie. Cela serait bon pour ces États puissants d'être amis, ce serait bon pour les deux pays. »

Tatiana Tsakhilova, comptable, 55 ans, voterait pour Mitt Romney

Russia5.png
©
GlobalPost

Son vote : « Tout le monde est mieux qu’Obama. Il est incompréhensible. Il parle beaucoup, mais ne fait pas grand-chose. »

L'impact de l’élection : « Je ne pense pas qu'il y aura beaucoup d’impact sur la Russie. La Russie est indépendante de l'Amérique. Elle se gère elle-même, peu importe ce qui arrive. »

Son point de vue : « J'ai visité la Floride il y a quelque temps. Je n'avais pas envie de rester là. J'ai beaucoup apprécié les gens. Mais je n'aimais pas Bush, et je n'aime pas Obama non plus. Il est imprévisible, il est impliqué dans des politiques troubles. L’Amérique a besoin d'un nouveau président. »

Priorité : « Tout d'abord, il doit arrêter toutes les guerres qui sont en cours ou qui se préparent. Au moins, cesser les combats en Syrie. Il doit arrêter d'enseigner à la Russie comment vivre. La démocratie américaine existe pour tout le monde, sauf pour les Américains. Il devrait mettre de l'ordre dans son pays avant de dire aux autres quoi faire. Ils [les Américains] doivent cesser de s'ingérer dans les affaires des autres pays. »

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook et Twitter

0


0
Login or register to post comments