A Moscou, une plaque commémore Chalamov, l'écrivain du goulag

0

Un monument à la mémoire de l'écrivain Varlam Chalamov, auteur des Récits de la Kolyma, chronique terrible du goulag stalinien, qui a passé 17 ans dans les camps, a été dévoilé mercredi à Moscou.

"Chalamov est l'un des principaux écrivains russes du XXème siècle, peut-être le principal, et l'un des seuls de notoriété mondiale au XXème siècle", a déclaré l'historien Arseni Roguinski.

Image of Récits de la Kolyma
Manufacturer: Editions Verdier
Part Number:
Price: EUR 8,10

Apposée sur un immeuble du centre de Moscou, une plaque ornée d'une tête de Chalamov indique que l'écrivain a vécu là "de 1934 à 1937, entre deux arrestations".
Il s'agit du premier monument à Chalamov à Moscou, où aucune rue ou place ne porte le nom de cet écrivain dont l'oeuvre a été traduite un peu partout dans le monde.
Les Récits de Kolyma sont considérés comme le témoignage le plus bouleversant sur les camps soviétiques, avec l'Archipel du goulag d'Alexandre Soljenitsyne.

"En lisant Chalamov, on comprend à quel point il est difficile à l'homme de résister, mais on comprend aussi que finalement l'homme peut résister", a ajouté M. Roguinski.

Arrêté en 1931 et condamné à 3 ans de camp dans l'Oural, Chalamov revient à Moscou après sa libération. En 1937, au plus fort de la terreur stalinienne, il est à nouveau arrêté et condamné à 5 ans dans les camps de la Kolyma, en Sibérie orientale, l'une des régions les plus froides du globe. Pendant sa détention, il est arrêté une troisième fois, pour avoir fait l'éloge de l'écrivain russe émigré en France Ivan Bounine, et condamné à 10 ans de camp.

Ses Récits de la Kolyma, qui racontent la vie et la mort des détenus perpétuellement affamés, travaillant par -50 degrés, étaient interdits à l'époque soviétique mais circulaient tout de même sous forme de samizdat (éditions clandestines tapées à la machine).
Source AFP via TV5 Monde

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook et Twitter

0


0
Login or register to post comments