Moscou: le plus grand magasin de jouets visé pour "incitation à la haine"

0

En Russie, de simples soldats en plâtre peuvent être à l'origine de crimes anti-patriotiques. C'est l'expérience qu'a faite, à ses dépens, le plus grand magasin de jouets de Moscou qui, deux jours après avoir rouvert ses portes, suite à sept ans de travaux, a vu débarquer dans ses rayons des limiers du Comité d'enquête venus intercepter et ordonner la confiscation de l'objet du délit: des figurines d'officiers de l'armée nazie.
«Incitation à l'inimitié et à la haine et atteinte à la dignité des vétérans de la grande guerre patriotique», selon l'article 282 du code pénal, argument évoqué par les autorités judiciaires russes pour initier une procédure à l'encontre des responsables du Detsky Mir (Monde des enfants).

(...) «Ces jouets inoffensifs produisent une confusion des valeurs dans l'esprit de ceux qui ne peuvent pas différencier la vérité du mensonge et le bien du mal», a justifié Ksenia Razouvaeva, la directrice du mouvement de jeunesse pro-Kremlin, le Centre de la Russie patriotique. D'autres responsables de magasins cités par la chaîne Life News expliquent que ces mêmes objets figurent sur leurs étagères depuis quinze ans sans que la justice russe ne s'en émeuve. Selon des sources au Comité d'enquête citées par les médias, la peine pourrait se limiter à une amende de 100.000 à 300.000 roubles (1600 à 3200 euros). La vérité est que la justice russe devient de plus en plus imprévisible.
L'intégralité de l'article sur le site du Figaro

0


0
Login or register to post comments