Maelle Gavet, une Française à la tête d’Ozon.ru

Maelle Gavet, la trentaine, est Directeur Général d’Ozon.ru, l’équivalent d’Amazon.com. Elle nous raconte son parcours et le succès de ce site d’achat en ligne qui ne cesse de se développer en Russie.

russie-ecommerce-gavet-livre-france-francaise
Maelle Gavet, Directeur Général d’Ozon.ru

Les bureaux d’Ozon.ru situés aux alentours de la station Sokol, transmettent immédiatement une image de dynamisme et de modernité. Jeunes employés, grandes salles ouvertes en open-space, murs blancs décorés de motifs représentant les grandes capitales mondiales. «C’est Maelle qui a eu cette idée, glisse sa jeune secrétaire, Ekaterina Egorova, nous avons tout fait nous-même ».

Et pourtant, ces locaux flambants neufs datant d’il y a un peu moins d’un an s’avèrent déjà trop petits, car la compagnie se développe à pleine vitesse.

Un parcours de globe-trotter

A la tête de cette compagnie, une jeune française expatriée, Maelle Gavet. La jeune femme a déjà une longue expérience avec la Russie. Elle a commencé le russe au collège. Avant de passer le concours de l’Ecole Normale Supérieure, Maelle Gavet effectue un voyage en Russie pour travailler dans un orphelinat.
C’est là qu’elle rencontre son futur partenaire business. Ensemble ils montent une boite d’évènementiel pour grosses compagnies, ce qui ne l’empêche pas de suivre un master en parallèle à Sciences-Po.
« Par chance, Sciences-Po s’est montré très compréhensif et flexible, mais ma vie étudiante a été rythmé par des aller-retour entre Paris et Moscou ».

Au bout de 4 ans, l’étudiante revend ses parts à son partenaire et décroche un emploi chez BCG à Paris (une compagnie de conseil en stratégie).
«BCG a été mon agence de voyage, plaisante-t-elle, j’ai successivement travaillé en Inde, en Afrique du Sud, et en Ukraine».
Le retour vers la Russie relève plutôt du hasard, BCG était alors chargé d’effectuer une stratégie commerciale pour Ozon.ru. C’est ainsi que la jeune femme est revenue à Moscou en tant que directrice marketing du site d’achat en ligne.
En avril 2011, le PDG de l’époque quitte son poste tout en restant Président du groupe, et Maelle Gavet devient alors Directeur Générale d’Ozon holdings.

1,5 millions de produits en ligne

Ozon.ru, un site d’achat en ligne crée à la fin des années 1990, et dont la majorité des parts ont été rachetées par Baring-Vostok en 2000, connait une fulgurante progression depuis.
Construit sur le modèle de la compagnie américaine Amazon.com, Ozon.ru commence par vendre exclusivement des livres, puis de la musique, des films, et divers autres produits électroniques.

Aujourd’hui Ozon propose environ 1,5 millions de produits différents, un chiffre encore loin du géant américain Amazon, mais qui s’en rapproche progressivement. Ozon, c’est également 1500 employés répartis sur Moscou, Saint-Pétersbourg et Tver (où se situent les entrepôts).

Le défi de couvrir un immense territoire

La jeune directrice nous raconte les particularités et les défis d’Ozon. Pourquoi est-ce qu’Amazon ne s’est pas installé en Russie auparavant ? Difficile à dire. Dans tous les cas, le marché russe répond à des particularités spécifiques.
Alors qu’Amazon confie toutes ses commandes à UPS, Ozon a créé sa propre filière livraison, O-courrier. La livraison s’effectue néanmoins peu à domicile car les Russes jugent cela comme un inconvénient. A l’inverse, Ozon possède plus de 1000 points relais ouverts 24/24 dans toutes les villes de plus de 100 000 habitants, et bientôt dans les villes de plus de 50 000 habitants. Cela crée évidemment un système complexe à gérer mais qui porte ses fruits.

Face à l’immensité du territoire russe, Ozon ne garantit la livraison en 24h qu’à Moscou et Saint-Pétersbourg, et doit faire appel à la poste (qui possède une branche dans les entrepôts) lorsqu’il s’agit de commandes dans des coins reculés.

Autre particularité : 80% des commandes sont payées en liquide à la réception, les cartes de crédit et la confiance dans le paiement en ligne restant assez faibles en Russie. Cela crée tout de même des inconvénients, il arrive que le client regarde le produit puis décide de ne pas l’acheter. Maelle Gavet ne s’attend pas à un développement rapide du crédit de consommation. Si l’on donne la possibilité au client de payer en cash, pourquoi changerait-il ?

Image of Mère Russie
Manufacturer: Points
Part Number:
Price: EUR 7,10

Si l’achat en ligne reste assez nouveau, les commandes de fêtes de fin d’année explosent tout comme en occident. Le nombre de commandes est multiplié par 5, et souvent au dernier moment. Un chiffre quasiment ingérable, qui a conduit Maelle Gavet à aller emballer des colis le 25 décembre.

Ozon « la plus grande bibliothèque de Russie »

Malgré les efforts, beaucoup de commandes n’arrivent pas à temps et cela engendre le mécontentement des clients, reste donc à travailler sur ce point. Objectif de cette année : étendre la collection de livres aux langues étrangères. Maelle Gavet se plait à dire que l’entrepôt de Tver est déjà la plus grande bibliothèque de Russie, car il comprend toutes les parutions existantes en langue russe.

Seule étrangère au sein de l’entreprise, Maelle Gavet dit se sentir en Russie « presque comme à la maison ». La Russie est un pays qui lui a offert des opportunités de travail qu’elle n’aurait jamais trouvées en France. Un patron qui semble en tout cas très apprécié par son personnel. Ekaterina, sa secrétaire, a évoqué une directrice très ouverte et très « démocratique » dans une entreprise où chacun est libre d’exprimer son opinion.

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook

Nouveau ! Aujourd'hui la Russie est aussi sur Twitter

5


5
Portrait de Sasha
5

Cocorico !! c'est un très beau parcours ! Bravo Melle Gavet !



Portrait de Milla
5

Oui TOP ! moi je suis une fan d'Ozon !



Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires