L'Union européenne dénonce la condamnation de Navalny

0

L'opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, a écopé ce mercredi de cinq ans de prison avec sursis pour détournement de fonds dans une affaire qui risque d'entraver ses ambitions présidentielles pour la prochaine élection en 2018.

Le tribunal de Kirov, à 900 km à l'est de Moscou, a reconnu l'opposant et blogueur anticorruption coupable du détournement, en 2009, de quelque 400 000 euros au détriment d'une société publique d'exploitation forestière alors qu'il était consultant du gouverneur libéral de la région. Alexeï Navalny, qui dénonce un procès monté de toutes pièces par le Kremlin pour l'éloigner de la scène politique, a annoncé qu'il ferait appel de cette décision devant les plus hautes instances.

Il reste aussi déterminé à se présenter en 2018. Mais son avenir politique reste flou. Il dépend de l'interprétation de la Constitution et de la loi électorale, le première disposant que quiconque peut être candidat s'il n'est pas en détention, la seconde que tout candidat doit avoir purgé sa peine, qu'elle soit ferme ou avec sursis.

"Nous mènerons notre campagne électorale malgré ce qui se passe dans ce tribunal", a martelé l'opposant devant les journalistes juste après la lecture de la décision par le juge. "Dès demain, le Kremlin va commencer à chanter sa mélodie selon laquelle je n'ai pas le droit de prendre part à la campagne. Mais il est écrit dans la Constitution que tous ceux qui ne se trouvent pas en prison ont le droit de se présenter", a souligné Alexeï Navalny.

Le porte-parole de l’Union Européenne a déclaré suite à ce verdit :

"Le verdict de la Cour Leninsky à Kirov aujourd'hui contre l'opposition russe Alexei Navalny sur les accusations de détournement de fonds tente de faire taire une autre voix politique indépendante dans la Fédération de Russie. L'année dernière, la Cour européenne des droits de l'homme avait statué que M. Navalny avait été privé du droit à un procès équitable dans ses poursuites en 2013 pour les mêmes accusations.
Cette dernière décision, qui exclut effectivement M. Navalny de l'arène politique, limite davantage le pluralisme politique en Russie et soulève de sérieuses questions quant à l'équité des processus démocratiques en Russie."

0


0
Login or register to post comments