L'Omnivore Food Festival pour la première fois à Moscou

Omnivore, l'unique rendez-vous de la jeune cuisine internationale, a débuté hier à Moscou au Gostiny Dvor et dans plusieurs restaurants de la capitale. Jusqu'au dimanche 24 avril 2011, de jeunes chefs français, américains, suédois, et russes remettent en question la cuisine et nos goûts.

Le Suédois Peter Nilsson chef du restaurant la Gazzetta à Paris

Au menu de l'Omnivore Food Festival, des rencontres entre des chefs russes et d'autres pays dont la France, ainsi que des plats spécialement concoctés par des chefs internationaux, comme Gilles Choukroun, chef de MBC, à Paris.

100% Omnivore, 100% différent

Omnivore existe depuis 2005. Le premier festival, au Havre, accueillait une poignée de visiteurs. Aujourd'hui après plusieurs rencontres à Deauville, puis New-York, et plus de 8000 visiteurs en 2011, Omnivore est devenu le rendez-vous culinaire incontournable. Derrière ce nom se cache une revue, un «carnet de route» des meilleurs chefs, mais aussi une nouvelle façon de penser.

Créé par l'ancien directeur du GaultMillau, Luc Dubanchet, le festival promeut une jeune cuisine libérée des carcans de la tradition: «Nous avons créé Omnivore dans un contexte propice; il y a 7 ou 8 ans, une véritable révolution culinaire mondiale voyait le jour. Plusieurs jeunes chefs commençaient à vouloir transgresser les règles de la cuisine traditionnelle

Pour Luc Dubanchet «le festival encourage une cuisine d'auteur, où le plat est avant tout une transformation singulière d'ingrédients.» Dans la philosophie omnivore, le caviar et le fois-gras ne sont plus les mets indispensables pour ravir nos papilles, les produits locaux, des produits simples et bon marché suffisent.

Loin d'être une représentation pompeuse de chefs étoilés, le festival rassemble des cuisiniers de toutes les générations, d’expériences diverses et des quatre coins de la planète, «nous tenons à ce que ce festival soit un lieu de partage, qui contribue à mettre en relation des goûts et des savoir-faire différents.»

Pour être 100% omnivore, il n'est pas nécessaire de vider son portefeuille. Pour Luc Dubanchet, «la cuisine s'exprime partout, pas uniquement dans les restaurants très chics et chers

Une première à Moscou

OFF sera en 2011 à New-York, Copenhague et Bruxelles, mais Moscou a été choisie pour être la première étape de ce tour du monde culinaire.

Ville où la gastronomie est encore très conformiste, il est surprenant pour un regard non avisé des tendances, de voir un festival de cuisine contemporaine s'installer à Moscou.
«Nous avons senti qu'une nouvelle vague de chefs russes arrivait», explique le directeur du festival.

Image of La cuisine française
Manufacturer: Solar
Part Number:
Price: EUR 16,90


A vos fourchettes!

Un festival culinaire comme OFF est aussi une occasion unique de goûter de nouvelles cuisines, de nouvelles saveurs.

Les chefs invités à Moscou vont travailler de concert avec les équipes de cinq restaurants: Delicatessen, Ragout, Dôme, Coffemania et Strelka Bar.
Pour Gilles Choukroun, chef de MBC, à Paris, «travailler dans les cuisines d'autres chefs est très enrichissant, je l'ai déjà fait ailleurs, à Bangkok ou New-York».
Considéré comme «le père de la jeune cuisine hexagonale », ce chef français très connu pour son restaurant le Café des Délices, présentera pour trois soirées au Coffemania de Trubnaya, un menu surprenant et décomplexé; en entrée, «chair de crabe sous la terre», puis «onglet de bœuf tout rouge», et en dessert, «glace fortement vanillée sur brioche orientale».

Omnivore à Moscou jusqu'au 24 avril
Retrouvez le programme sur le site.

0


0
Login or register to post comments