Les réactions suite à l’annulation de la visite de Poutine à Paris

0

Suite à l’annulation de la visite du président russe en France qui présage d’un grand froid dans les relations entre les deux pays, les réactions ne se sont pas fait entendre.

Après les hésitations publiques de François Hollande face à l’éventualité d’une telle rencontre dans ce contexte de tensions, le président russe a préféré reporter sa visite sine die.
Le président russe s’est lui-même expliqué au micro de TF1 lors d’un déplacement en province. Pour lui ce n’est pas un refus de la Russie mais la France leur a fait comprendre que ce n’était pas le moment opportun de venir. Vladimir Poutine devait inaugurer le nouveau centre culturel russe à Paris et des manifestations étaient prévues à cet effet.

En ce qui concerne les accusations fortes portées contre la Russie sur son action en Syrie, c’est pour lui uniquement de la "rhétorique politique" qui ne tient pas compte des réalités de la Syrie. Le président s’est dit "convaincu que ce sont les partenaires occidentaux, en particulier les États-Unis, qui sont responsables de cette situation en Syrie". Il a rappelé leur optimisme naïf face au printemps arabe. Selon lui, "il n’émanait aucune réelle menace auparavant et maintenant ces pays sont devenus sources de menace terroriste".

Pour le journal russe mk, le président russe a préféré ne pas aller à une visite qui aurait été une "flagellation publique".

Le porte-parole du Kremlin Dimitri Peskov a notamment réfuté la vision de la presse française que le Kremlin a absolument insisté pour se rendre en France. Et cette annulation n’est surtout pas une preuve d’isolement de la Russie sur la scène internationale. Il souligne qu’il s’agit principalement d’attendre que cette visite soit plus "confortable" pour Paris.

0


0
Login or register to post comments