Les Houches et Krasnaya Polyana, ensemble vers les JO 2014

Les Houches, petite commune de la vallée de Chamonix, est jumelée avec Krasnaya Polyana, la station de ski du Caucase qui accueille en 2014 les Jeux Olympiques d’Hiver. Retour sur l’histoire de ce jumelage.

russie-jo2014-sotchi-houches-krasnayapoliana-sport
JO 2024, Krasnaya Polyana

Entretien avec Xavier Chantelot, premier adjoint de la commune des Houches et également président du comité de jumelage avec Krasnaya Polyana.

Aujourd’hui la Russie : Quelles ont été les raisons de ce jumelage ?

Xavier Chantelot : Le jumelage entre les Houches et Krasnaya Polyana a été signé le 31 mars 2004 et initié à la suite d’un échange entre deux familles, l’une russe, l’autre française. A 14 ans, Egor Sorokin, un jeune prodige du ski russe, originaire de Krasnaya Polyana voulait se perfectionner en France. Une famille française l’a donc accueilli chez elle aux Houches en 2003 pendant plus d’un an. Actuellement, il s’adonne au freeride.
En arrivant, Egor Sorokin ne parlait pas un mot de français, aujourd’hui il le parle couramment. C’est ainsi qu’a été proposé ce jumelage.

Par ailleurs, les Houches et Krasnaya Polyana sont deux communes de taille équivalente - environ 3.000 à 4.000 habitants - situées en fond de vallée, avec des pistes qui se ressemblent.

ALR : En quoi consiste ce jumelage ?

X. C : Il s’agit d’un simple jumelage, d’une coopération amicale avec des échanges culturels et économiques. Par exemple, nous avons accueilli des stagiaires de Sotchi venus se perfectionner dans l’accueil touristique en vue des Jeux Olympiques.
Un orchestre de musique originaire des Houches est parti en Russie pour des concerts. Nous organisons aussi des cours de russe aux Houches, tandis que des cours de français sont donnés à Krasnaya Polyana. Nous procédons enfin à des échanges de livres. Ce jumelage a permis une connaissance réciproque des deux villes et les relations d’amitié permettent de s’épauler.

Image of La maison des Houches
Manufacturer: Pocket
Part Number:
Price: EUR 6,95

ALR : Les JO ont-ils été un accélérateur de coopération entre les deux communes ?

X. C : Le jumelage entre ces deux communes a commencé avant même que la Russie dépose sa candidature pour les Jeux Olympiques. Mais la commune de Krasnaya Polyana a eu besoin pour l’événement de spécialistes, comme des dameurs, afin de dessiner de nouvelles pistes. Nous les avons donc aidés à ce sujet et nous avons amené beaucoup de monde à Sotchi.

Aujourd’hui, la coopération entre les deux communes continue mais nous comprenons que dans l’euphorie des JO, les Russes ont d’autres préoccupations.
L’organisation des Jeux a engendré des travaux gigantesques. La ville est un chantier ouvert colossal. Autrefois, il y avait quatre remontées mécaniques à Krasnaya Polyana, aujourd’hui il y en a une cinquantaine. La ville a donc complètement changé.
Concernant l’après JO, nous avons déjà annoncé que nous serons là après 2014 pour aider l’équipe russe à gérer une station de ski au quotidien.

ALR : Quel impact ce jumelage a eu pour la commune des Houches ?

X. C : Les relations que nous avons en Russie du fait de ce jumelage a permis de faire connaître les Houches dans le pays. Les Houches sont aujourd’hui la 2ème station de ski française connue en Russie.
Les Russes, quasiment absents de nos pistes avant cet accord de jumelage, sont désormais une population touristique non négligeable, représentant 7 à 9% des étrangers.

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook et Twitter

0


0
Login or register to post comments