Les Âmes mortes de Gogol "renferme l'ADN de la Russie"

A Moscou, Kirill Serebrenikov adapte au théâtre "Les Âmes mortes" de Gogol. Grâce à une mise en scène audacieuse et le talent des acteurs, cette satire sociale semble être toujours d’actualité dans la Russie d’aujourd’hui.

russie-theatre-moscou-culture-gogol-livre-serebrenikov
Photo: Centre Gogol à Moscou

Médiocrité humaine, corruption des fonctionnaires et ignorance du monde paysan sont les ingrédients de cette histoire sur fond d’humour corrosif. Cela ne pouvait que plaire à Kirill Serebrenikov qui aime appuyer là où ça fait mal. Le directeur du Centre Gogol propose une interprétation de cette œuvre dans la droite ligne de son travail : moderne, originale et provocatrice. Avec cette pièce, il interpelle une nouvelle fois son public sur l’état actuel de la société russe.

"Les Âmes mortes, une sorte de code ADN pour comprendre la Russie"

Les Âmes mortes, premier volet d’une trilogie inachevée, "devait marquer l’ascension de l’homme russe, s’élevant de la boue de l’Enfer, à travers les sables du purgatoire, jusqu’aux délices du paradis". Si Gogol mourut avant d’avoir pu entraîner son peuple sur les chemins de la rédemption, Kirill Serebrenokov continue de bousculer ses contemporains pendant plus de trois heures avec un texte toujours d’actualité.

Il fait évoluer ses personnages dans un monde obscur dont l’intérêt et la supercherie semblent être les seuls moteurs. Selon lui : ""les Âmes mortes" renferme une sorte de code ADN pour comprendre la Russie, et les personnages de ce roman sont représentatifs des personnes que vous pouvez croiser ici."

Le roman les Âmes mortes ou les aventures de Tchitchikov, écrit en 1842, raconte l’épopée d’un escroc qui sillonne la campagne russe afin de racheter aux propriétaires terriens leurs âmes mortes. Le mot âme désignant à l’époque les serfs mâles sur lesquels les propriétaires devaient payer un impôt. Le recensement des serfs par l’administration n’ayant lieu que tous les 5 ans, les propriétaires pouvaient continuer à payer l’impôt sur un serf décédé pendant de longues années. L’arnaque de Tchitchikov consistait à racheter ces âmes mortes à bas prix, à les rattacher de manière fictive à un terrain pour ensuite l’hypothéquer au prix fort.

"La provocation doit apporter du sens"

Sur scène, les acteurs évoluent dans une sorte de boîte en bois symbolisant à la fois leur étroitesse d’esprit ou encore le piège qui finit par se refermer sur l’escroc lui-même.
C’est certainement parce que Kirill Serebrenikov est autodidacte en matière de théâtre (il n’a jamais pris de cours de mise en scène, ndrl ) qu’il n’a pas eu peur de s’attaquer à ce monument sacré de la littérature russe avec beaucoup d’originalité et d’audace.

Tous les rôles, y compris féminins, d’enfants et de chiens, sont joués par des hommes. Cela donne lieu à des situations burlesques, drôles et provocatrices à la fois : "Je suis souvent présenté comme un provocateur, mais la provocation pour la provocation est ennuyeuse et inutile. La provocation doit apporter du sens. Parfois, il faut pincer le nez du patient pour l’obliger à prendre son médicament. C’est ce que font les médecins... et les metteurs en scène", indique-t-il.

Si les acteurs changent de sexe, les personnages changent eux de nationalité. Odin Byron qui interprète en alternance le rôle de Tchitchikov et de Manilov est un comédien américain formé au Théâtre MXhATde Moscou. Celui-ci joue en russe sans une pointe d’accent pouvant rappeler sa langue maternelle. Kirill Serebrenikov a également conçu cette pièce comme une comédie musicale ou un spectacle de cabaret. Avec l’aide du compositeur Alexandre Manotskov, les acteurs, tous plein de talents, se mettent tour à tour à chanter au son d’un piano ou d’une contrebasse.

Les Âmes mortes est une réussite totale au sein de ce jeune théâtre créé il y a tout juste un an, devenu depuis un lieu de création unique à Moscou. Cette pièce est une véritable bouffée d’air sur la scène moscovite, et a l’avantage, pour les étrangers, d’être surtitrée en anglais.

Centre Gogol
Les Âmes mortes, pièce en russe surtitrée en anglais
28, 29, 30 mars
28, 29, 30, 31 mai
Pour plus de renseignements : http://gogolcenter.com/

Retrouvez RUSSIE INFO sur Facebook et Twitter

Découvrez Moscou autrement avec Portraits de Moscou. En vente sur Amazon et la Fnac
Vivre la Russie, le premier guide pratique de la Russie en vente sur Amazon et la Fnac

0


0
Login or register to post comments