Les 400 000 hommes au service de Poutine inquiètent les experts

0

Près de 400 000 hommes serviront dans la Garde nationale créée par Vladimir Poutine qui se verra confier autant la lutte anti-terroriste et anti-extrémiste que le maintien de l'ordre public, le contrôle des frontières et de la circulation des armes.

La Garde nationale aura le droit d’ouvrir le feu pour neutraliser, d’arrêter les criminels, d’utiliser des blindés et de combattre les terroristes selon le projet de loi présidentiel. Actuellement ces pouvoirs sont détenus par la police et le FSB, rappelle le journal russe RBK daily.

La création de cette Garde nationale inquiète les experts qui y voient surtout "la création d'un nouvel organe sécuritaire au potentiel répressif, trois mois avant les élections législatives", indique RFI.

Dans le journal russe Moskovskii Komsomolets, le journaliste Alexandre Minkine écrit une lettre ouverte au Président Poutine, où il lui demande pourquoi il a pris cette décision, pourquoi si soudainement et pourquoi si vite ? Le mardi 5 avril le président annonçait sa volonté de créer cette Garde nationale, et le mercredi la loi était déjà à la Douma.
Une décision prise sans aucun "débat public", sans référendum, et sans aucun événement extérieur perturbant.

Etrange, non?, interroge le journaliste.

Ce dernier rappelle que le Kremlin est touché par le scandale des Panama Papers, et qu'alors "d'autres pays ont immédiatement commencé à étudier les documents publiés" que "le Premier ministre islandais a déjà démissionné et que le Premier ministre en Angleterre se bat ... Eh bien, nous avons créé la Garde nationale. Nous appelons ça une «réponse asymétrique», conclut-il avec dépit.

0


0
Login or register to post comments