Le grand Moscou en 80 minutes

La ligne de métro circulaire du grand Moscou (МЦК en russe), projet vieux de plus de 100 ans, est entrée en service le 10 septembre dernier. Russie Info l’a testée et vous invite à un petit tour d’horizon.

russie-russe-metro-moscou-train-transport
Photo : Manon Bouriaud

Nicolas II en rêvait, Moscou l’a fait. La capitale russe s’est très récemment dotée d’une ligne de chemin de fer circulaire, reliée au réseau métropolitain. L’événement est majeur, en témoigne la présence du président russe Vladimir Poutine pour son inauguration.

Chaque station est en correspondance avec pas moins de 14 stations de métro et 6 arrêts de trains de banlieue. D’ici 2018, date de finalisation des travaux, la ligne prévoit encore l’apparition de nouvelles stations et liaisons.

Sur les 170 km de rails du grand Moscou, circulent des trains rapides Lastochka rouges et gris flambant neufs. Nous sommes ici sans doute bien loin de ce qu’avait imaginé le tsar de toutes les Russies en 1897. Et pourtant, la date originelle de ce projet faramineux remonte bien au XIXe siècle. En 1908, une ligne de chemin de fer circulaire est ouverte, mais sera fermée en 1934 aux transports de passagers.

Pourquoi le projet a t-il été relancé ? Principalement dans le but de désengorger le réseau de métro déjà existant, le deuxième au monde en termes de trafic, sur lequel près de 10 millions de passagers voyagent quotidiennement. Et cette initiative pourrait conquérir de nombreux Moscovites. "C’est très bien conçu ", s’exclame un passager au journal russe Lenta. La plupart apprécie la vitesse du train qui va à 90 km à l'heure : "Cette ligne permettra de gagner du temps sur les déplacements en ville". C’est d’ailleurs sur ce point que repose son atout principal.

th_Avtozabodskaya2.jpg
Photo Manon Bouriaud
МЦК

Sur le site officiel du métro de Moscou, une page est consacrée aux nouveaux trajets possibles grâce à cette seconde ligne circulaire. Des nouveaux parcours qui permettent, en théorie, d’aller de 2 à 10 fois plus vite d’une banlieue à une autre. Mais c’est sans compter la correspondance à pied qui peut parfois s’avérer plus compliquée et longue que prévue, car il faudra chercher indications et indices sur les murs, panneaux et revêtements au sol pour trouver la bonne direction.

site_RBKplan_.png
Plan de la circulaire
Site RKK.ru

Toujours est-il que les utilisateurs apprécient la modernité des trains qui ne sont pas sans rappeler le Sapsan qui relie Moscou à Saint-Pétersbourg. Les rangées et le couloir principal sont spacieux, les installations électriques récentes, les fauteuils aussi agréables que possible. "C’est le genre de confort qu’on n’a pas habituellement dans les transports de la capitale", se réjouit un passager. "Pour le moment, nous sommes encore au stade de l’expérimentation avec cette nouvelle ligne, mais on peut espérer que cela améliore à terme les conditions de voyage dans les autres moyens de transport".

Gratuite le premier mois, la ligne circulaire a attiré de nombreux curieux qui se sont aventurés à en faire le tour en seulement 80 minutes. A partir du 10 octobre, tarifs et horaires seront les mêmes que ceux des bus et du métro. Les usagers pourront utiliser leur carte de transport habituelle et l’accès à la ligne sera gratuit pendant les 90 minutes qui suivent la première entrée dans le métro.


Vidéo Manon Bouriaud pour RUSSIE INFO

0


0
Login or register to post comments