Le Baïkal hors des sentiers battus

La route abandonnée du 110ème km, au nord du lac Baïkal, permet de trouver l’isolement et une nature vierge, loin des touristes qui affluent désormais vers le plus grand lac de Russie.

russie-russe-tourisme-voyage-baikal-siberie
Photo Baïkal Nature

Le lac Baïkal devient de plus en plus populaire parmi les touristes du monde entier. L'infrastructure touristique se développe, de nouveaux hôtels apparaissent chaque année, l'état des routes s'améliore, le réseau téléphonique s'élargit. Beaucoup de lieux n'offrent plus le dépaysement d'avant.

Certes, le paysage reste le même, immense et beau, mais la tranquillité est parfois perturbée par les nombreux. L’ile d'Olkhon, la plus grande île du Baïkal, était encore une destination unique, peu visitée et inaccessible, il y a une décennie. Jusqu'à 2004 il n'y avait même pas d'électricité sur l’île. Aujourd'hui, lors des mois d’été, il n’y a presque plus d’endroits pour planter sa tente sans avoir de voisins à proximité.

Mais le relief montagneux et les grandes distances empêchent toujours le lac de devenir un grand camp de vacances. Dans beaucoup d’endroits, la foule de touristes ne peut s’y rendre, n'osant pas ou n’en ayant pas les moyens techniques. L'isolement et la nature encore vierge y sont préservés grâce à l’absence de routes et la distance.

Une vaste région au nord du Baïkal, située entre la ligne ferroviaire du Magistral Baikal-Amour (connue sous les initiales BAM en russe) et la vallée de Bargouzine, fait partie de ces endroits inexplorés. Une route abandonnée depuis 1975 traverse cette terre. Le seul panneau routier conservé porte le titre "110ième km", ce qui a donné le nom à cette route.

th_Poteau_110_km.jpg
Photo
BaïkalNature

Construite en 1974-1975 pour apporter les matériaux de constructions aux bâtisseurs du BAM près du village de Novyi Uoyan, elle relie cette localité à la vallée de Bargouzine. Après l'achèvement de la construction du BAM qui fut l’un des chantiers les plus chers de l’histoire du pays, la route 110 a été abandonnée.

th_IMG_8468.jpg
Photo
BaïkalNature

th_IMG_8426.jpg
Photo
BaïkalNature

IMG_8436.jpg
Photo
BaïkalNature

Depuis son abandon, toutes les infrastructures et les ponts sont devenus inutilisables, ce qui rend la route spécialement difficile et technique pour les conducteurs. Elle traverse la chaîne de montagnes Bargouzinski, de nombreux cols, des rivières et des marais. Une partie de la route passe notamment par la magnifique réserve naturelle Dzherginski.

th_IMG_8553.jpg
Photo
BaïkalNature

L’expédition à travers cette nature sauvage et vierge mène depuis les amonts de la Lena, jusqu’à la vallée de Bargouzine, la presqu’île Svyatoi Nos et les golfes Bargouzinski et Chivyrkouiski à l’Ouest du lac. Cette route historique permet d’atteindre des villages quasiment abandonnés et aussi un ancien goulag, la mine Akukan, située tout au nord de l’itinéraire.

th_IMG_8174.jpg
Photo
BaïkalNature

Vidéo BaïkalNature : La route abandonnée du 110ème km

Avec notre partenaire:
0


0
Login or register to post comments