La Russie vue par ses champions

L’un des meilleurs footballeurs russes, Roman Pavlyuchenko, vient de s’exprimer de façon très virulente sur son pays, alimentant tous les stéréotypes négatifs déjà largement répandus à l’étranger.

Roman Pavlyuchenko, attaquant de Tottenham © Football18.com

Les clubs de football russes et leurs généreux dirigeants vont-ils continuer à attirer des stars mondiales du ballon rond ? Samuel Eto’o, dont la récente signature à l’Anzhi Makhatchkala a surpris toute l’Europe, en est persuadé.

«L’avenir du football mondial est en Russie, d’après Eto’o»

Dans une récente interview accordée au site Sportbox.ru, l’attaquant camerounais affirmait recevoir «tous les jours des sms et des appels de footballeurs de top niveau, qui s’intéressent à la possibilité de venir jouer en Russie.» L’ancien joueur de l’Inter, qui en acceptant de venir jouer au Daghestan est devenu le footballeur le mieux payé au monde, a ajouté: «Je suis sûr que le futur du football mondial est ici

Pavlyuchenko se sent plus en sécurité à Londres qu’en Russie

Une belle publicité pour la Russie, qui contraste avec l’image très négative qu’en a donné Roman Pavlyuchenko, le même jour, toujours sur Sportbox.ru.

Ce dernier a quitté le Spartak de Moscou pour Londres, où il évolue sous les couleurs de Tottenham depuis 2008.

Interrogé sur la différence de qualité de vie entre les deux capitales, Pavlyuchenko a répondu : «C’est bête de cacher que l’on vit beaucoup mieux à Londres qu’en Russie. Londres est un endroit où l’on peut profiter de la vie. Ici ils savent vivre, ce qui n’est pas le cas chez nous. Ici on se sent en sécurité, pour sa famille, ses enfants. On n’est pas dans une tension constante, comme si quelque chose allait se produire.»

«Les Russes devraient s’inspirer de la politesse des Anglais»

Ne pratiquant visiblement pas la langue de bois, l’attaquant russe a ajouté: «Chez nous, tous les jours quelqu’un est assassiné, quelque chose explose, des conducteurs ivres percutent des piétons, des avions s’écrasent, certaines fois il s’avère que le pilote était saoul… je sais bien que je dresse ici un tableau très sombre, mais c’est comme cela qu’est la vie chez nous. (…) Nous, les Russes, sommes des gens agressifs. Quand on regarde les Anglais, quand on vit parmi eux, on devient poli, dans tous les domaines : sur la route, dans la vie de tous les jours, dans la communication… il y a de quoi s’inspirer d’eux dans ce sens.»

"Reste donc en Angleterre, ingrat !"

Cette sortie du joueur de Tottenham n’a pas laissé insensibles les lecteurs du site de sport, qui l’ont largement commentée. Beaucoup d’entre eux n’ont que très peu apprécié ces critiques envers la patrie, et ont réagi de façon virulente: «Mais reste donc en Angleterre, ingrat ! Là-bas il y’en a déjà beaucoup des comme toi. Nous n’en respirons que mieux.»

D’autres, au contraire, partagent l’opinion de l’ancien buteur du Spartak, qui selon eux ne fait que «constater les faits

Dans l’un des derniers commentaires, on peut lire: «Nous sommes tous des patriotes dans les mots, mais si l’occasion se présentait d’aller vivre en Angleterre, je pense que la majorité s’y précipiterait. Parce qu’en Russie nous manquons d’ordre, de politesse, et de respect des règles et des lois

L’image de la Russie des années 90

Si les déclarations de Pavlyuchenko suscitent des réactions diverses en Russie, il est certain qu’à l’étranger elles risquent plutôt de renforcer les à priori négatifs, dont parlait récemment un autre sportif expatrié, le hockeyeur Evguéni Malkine qui évolue à Pittsburgh aux Etats unis.

Interrogé en juin dernier par sports.ru sur l’idée que ses partenaires de NHL se faisaient de la Russie, il avait répondu: «Encore aujourd’hui, ils me demandent si la mafia existe en Russie. C’est le thème qui les intéresse le plus. Est-ce que des gens se promènent dans la rue avec un pistolet à la main ? Est-ce qu’ils se tirent les uns sur les autres ? Ils restent sur des rumeurs des années 90 et pensent que rien n’a changé depuis.»

Image of Guide de conversation Russe
Manufacturer: Hachette Tourisme
Part Number: A-077-812
Price: EUR 6,95

L’optimisme de Malkine

Malkine avait ensuite dressé un tableau de son pays beaucoup plus optimiste que celui de Pavlyuchenko: «Pour ma part, j’ai l’impression que les gens se comportent mieux aujourd’hui sur la route. Quand tu sors d’une place de parking, ils te laissent passer, t’aident. Pour moi c’est une surprise. Il y a encore quatre ans, c’était différent: les gens s’insultaient, cela pouvait même se finir en tirs d’armes à feu ! C’est bien que maintenant cela ait changé

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook

Nouveau ! Aujourd'hui la Russie est aussi sur Twitter

5


5
Portrait de Sasha
5

Pourtant Roman Pavlyuchenko est bien placé pour savoir que le foot anglais n'est pas le plus fair-play ! : "Quand on regarde les Anglais... on devient poli"...



Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires