La région Rhône-Alpes à l’assaut des touristes russes

La région Rhône-Alpes est la 3ème destination française des touristes Russes derrière Paris-Ile de France et Provence Alpes Côtes d’Azur. Avec 17% de parts de marché, ils représentent la 7ème clientèle de la région.

Annecy Palace Imperial - Photo: région Rhône-Alpes
Annecy Palace Imperial - Photo: région Rhône-Alpes

La région Rhône-Alpes peut s’enorgueillir d’être la seule et unique région de France à avoir ouvert un bureau de représentation permanent à Moscou. Installée depuis 2007 dans les locaux de l’Agence de développement touristique de la France "Atout France", elle renforce sa politique touristique vers la Russie.

« Les touristes Russes sont très convoités par les destinations concurrentes comme la Grèce, l’Espagne ou l’Italie qui proposent souvent des séjours à meilleur tarif, donc être présent sur le marché d’une manière constante est une des clés de notre succès. Le contact personnel avec les décideurs est primordial car les affaires se basent sur le relationnel en Russie », explique Zamira Ismatova, responsable du bureau de Rhône Alpes tourisme à Moscou.

L’objectif des professionnels du secteur est de faire découvrir leur région autrement et tout au long de l’année.
« Aujourd’hui, la grande majorité des séjours des Russes dans la région se concentre en Savoie, pendant la période hivernale avec 75% des nuitées. Mais la clientèle russe recherche aussi de nouvelles formes d’évasion comme l’art de vivre, la gastronomie et le vin, et le bien-être » indique Zamira Ismatova. « Ainsi la ville d’Evian qui allie patrimoine et centres de thermalisme est particulièrement en vogue pour cette population. La présence du lac est un point fort, les Russes n’envisageant pas de passer l’été loin d’un point d’eau. »

La région sort le grand jeu

A Moscou, la région ne lésine pas sur les efforts pour attirer la clientèle russophone: dégustations préparées par et en présence de chefs étoilés, organisations de séjours pour des journalistes et blogueurs russes en Rhône-Alpes, formation des agences de voyage, tournées commerciales dans plusieurs villes de Russie, à Kiev et à Astana avec mise en avant de produits, marques et destinations. « Sur place, les professionnels du tourisme ont également mis l’accent sur les prestations offertes en langue russe: des menus dans les restaurants, aux câble pour recevoir les chaînes de télévision russes jusqu’au petit mot d’accueil, sans oublier la présence de personnel russophone. C’est une question de confort et cela fait toute la différence pour les Russes qui sont très sensibles à la manière dont ils sont accueillis », déclare la responsable du bureau de Rhône-Alpes tourisme à Moscou.

Depuis 2007, le nombre de nuitées effectuées en hôtellerie dans la région a presque doublé : 156.316 ont été enregistrées en 2007 contre 270.473 en 2012. Selon les estimations, environ 10% des Russes voyagent aujourd’hui, et 12 à 15% d’entre eux vont en France.

La région vise particulièrement la classe moyenne émergente dans son ensemble. Les jeunes universitaires (20-25 ans) et les jeunes actifs (25-40 ans) correspondent à une clientèle au très fort potentiel de consommation et représentent environ 45 millions de personnes.


Des progrès à faire

La perception de la France est très positive mais cette destination reste néanmoins perçue comme chère auprès de nombreux Russes, alors que des tours opérateurs proposent des séjours à des prix compétitifs. Enfin, afin d’accélérer l’obtention des visas face à la demande croissante, le Consulat français a récemment ouvert des Centres de traitement de visas dans plusieurs villes régionales russes comme Nijni-Novgorod, Rostov sur le Don, Kazan, Vladivostok, et Novossibirsk.
Cette dynamique très positive a permis d’élargir la liste des tours opérateurs accrédités à Moscou, Saint-Pétersbourg et Ekaterinbourg, qui s’élève aujourd’hui à plus de 250 agences russes. C’est un atout car 60% des touristes russes passent par ces organismes pour l’organisation de leur séjour.

Un succès qui encourage le comité régional du tourisme (CRT) Rhône-Alpin à se développer puisqu’il considère que la capitale russe est aussi un tremplin pour convoiter d’autres marchés à fort potentiel de développement touristique comme l’Ukraine et le Kazakhstan.

Chiffres clés du tourisme russe en France :
• La France arrive en 3ème position des pays européens les plus visités par les Russes mais en 2ème place pour les sports d’hiver (18% de parts de marché derrière l’Autriche qui en détient 30%).
• 850.000 Russes sont venus en France en 2012 dont 50% à Paris (estimation ATFR).
• Le nombre de touristes russes en France a été multiplié par 5 depuis 2002.
• La Russie est un marché émetteur qui a progressé de 23% entre 2009 et 2011.
• Les touristes russes enregistrent une hausse de 13,4% de nuitées dans l’hôtellerie françaises en 2012 (Insee).
Sources : Insee, Agence de développement touristique de la France – Atout France en Russie

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook et Twitter

0


0
Login or register to post comments