La Biélorusse Svetlana Alexievitch remporte le Nobel de littérature

0

C'est la quatorzième femme à remporter le prix. Favorite des parieurs, la Biélorusse Svetlana Alexievitch a remporté le prestigieux Nobel de littérature. L'écrivaine a séduit pour son écriture "polyphonique" et représente "un symbole de la souffrance et du courage à notre époque", a expliqué le jury.

L'oeuvre de cette ancienne journaliste de 67 ans, née en 1948 dans l'ouest de l'Ukraine est traduite en plusieurs langues et publiée à travers le monde. Son dernier ouvrage traduit en français, La Fin de l'homme rouge ou le temps du désenchantement, s'est vu décerner en France en 2013 le prix Médicis de l'essai. Dans ce livre, l'auteur dresse un portrait sans concession, mais non sans compassion de l'"homo sovieticus", plus de 20 ans après l'implosion de l'empire soviétique.

"Je connais cet homme rouge, c'est moi, les gens qui m'entourent, mes parents", déclarait-elle au magazine russe Ogoniok en 2013. "L'homme rouge n'a pas disparu. Les adieux seront très longs", ajoutait-elle lors d'une interview à Minsk l'année dernière.
"Aujourd'hui, l'Ukraine est un exemple pour tous. Ce désir de rompre complètement avec le passé est digne de respect", poursuivait-elle, tout en craignant les conséquences du conflit meurtrier entre séparatistes pro-russes et forces ukrainiennes dans l'est du pays. "Je pense que l'empire n'a pas encore disparu. Et personnellement, j'ai le sentiment inquiétant qu'il ne disparaîtra pas sans que le sang coule", concluait-elle.

0


0
Login or register to post comments