L’officier russe mort à Palmyre, héros de la Russie

0

Il s’appelle Alexandre Prokhorenko. Il était lieutenant et avait 25 ans. Appartenant aux forces spéciales russes, il est mort lors de la libération de Palmyre par les forces syriennes.

Il doit recevoir la distinction de Héros de la Russie à titre posthume, la récompense la plus élevée du pays.

Le journal anglais, The Daily Mirror, l’a même surnomme le "Rambo russe".

Chargé de marquer les cibles terroristes au sol pour aiguiller les avions de chasse, le soldat s’est retrouvé encerclé par les combattants de l’EI, à côté de la ville stratégique de Palmyre. Se sachant condamné, il a alors commandé un bombardement aérien sur sa position plutôt que de tomber aux mains des terroristes. Il est mort dans l’explosion.

"L’officier est mort en héros, appelant une frappe sur sa propre position après que sa mission ait été compromise", a confié le 24 mars, une source militaire à l'agence Interfax.

Tous les médias russes saluent depuis ces derniers jours la mémoire de ce nouvel héros. Comme le journal Lenta qui titre "Le héros de Palmyre". On y apprend qu’il devrait y avoir une rue à son nom dans sa ville natale. Dans un autre article de Russia Today, une de ses anciennes enseignantes annonce que l’école qu’il fréquentait petit portera désormais son nom.

C’est le cinquième soldat russe qui trouve la mort depuis le début des opérations russes en Syrie en septembre 2015. La ville de Palmyre a été reconquise par les troupes syriennes gouvernementales le 27 mars dernier, avec l’aide de l’aviation russe.

0


0
Login or register to post comments