L’Info et l’intox des actualités russes

En Russie, il existe de nombreux sites web de satire qui diffusent de fausses informations sur l’actualité et les personnalités du pays. Les internautes apprennent ainsi à leurs dépens qu'il faut se méfier des médias, même si tous ne détectent pas les supercheries.

russie-medias-internet
Capture d'écran de la page d'accueil du site web Fognews

Un nouveau site web, FogNews, créé sur le modèle du site satirique d'informations imaginaires anglais The Onion
a rejoint la blogosphère russe depuis un an.

Mis en ligne pendant l'hiver 2012, FogNews a réussi un premier canular en avril dernier avec un article annonçant que la femme de Vladimir Poutine était enceinte. La nouvelle paraissait plausible puisque Lioudmila Poutina était de plus en plus absente de la scène publique durant les mois précédant l'élection présidentielle de mars 2012.

A la suite de cet article, le journal Moscow Times a repris l’information en précisant que FogNews était un “obscur portail d'informations” mais les commentaires des lecteurs étaient cependant convaincants dans leurs voeux à Lioudmila et leur aversion envers Vladimir Poutine. Ainsi, la féministe russe notoire Maria Arabatova est tombé dans piège et a contribué à relayer l'information en bloguant : « Super ! Respect ! […] Tous ceux qui veulent déverser leur agression politique sur une femme qui a décidé d'être enceinte à cet âge, avec un antécédent de fracture du crâne suite à un grave accident, je les modérerai sans pitié. »

Le relais des blogueurs

Ce type d’histoire s'est répétée plusieurs fois: une information imaginaire est reprise par des médias mal avisés et des blogueurs crédules la disséminent en la tenant pour vraie.

Ainsi, plus récemment, une information concernait l’émigration de Vladimir Posner, grande personnalité télévisuelle, à la suite d’une prise de bec sur les médias avec un député de Russie Unie. Dans une citation bidonnée que rapporte l'article, Posner traite ses détracteurs de “singes” et refuse de vivre dans le même pays qu'eux.
L'histoire a été reprise par une des blogueuses les plus lues de Russie, Natalia Radulova, qui l'a prise au sérieux jusqu'à ce qu'un commentaire en souligne la fausseté. Natalia Radulova avait utilisé l' “information” dans un de ses billets pour illustrer la tendance des personnalités russes à quitter le pays.

Un autre article rapportait cette fois un projet de réglementation qui contraindrait tout blogueur ayant plus de 1.000 lecteurs à s'enregistrer pour une licence de mass médias. Cet article a été repris par au moins trois autres organes d'information et a fait paniquer quantité de blogueurs, selon Lenta.ru. Malgré le communiqué de démenti du Ministère des Communications, l'information s'affiche toujours, telle quelle, sur deux des sources qui en ont originellement fait état...

«Je me suis mise à pleurer, de colère cette fois »

Mais le canular le plus significatif, était sans doute celui d'août, au plus fort du procès des Pussy Riot. A en croire FogNews, le célèbre chef d'orchestre russe Valery Gergiev avait interrompu son concert à Londres pour prononcer des propos cinglants sur la politique russe.

Image of Guide du Routard Moscou, Saint-Pétersbourg 2012/2013
Manufacturer: Hachette Tourisme
Part Number:
Price: EUR 14,95

L'article détaillait le discours, et a réussi à en duper plus d'un, au nombre desquels la chroniqueuse de potins et blogueuse controversée Bojena Rynska :

« Le discours, soi-disant écrit par Gergiev, était bouleversant. Et moi, sans l'analyser, je l'ai tout de suite cru. Ça alors, me suis-je dit, même Gergiev, qui est nourri par le pouvoir, qui a fait campagne pour Poutine, a son point de non-retour. Ça c'est un homme. […] Et j'ai ressenti un énorme respect, j'en ai eu les larmes aux yeux. […] Mon chéri a tout de suite dit que c'était un faux, que pas plus tard que hier Gergiev a donné une interview flagorneuse […] Bref, ça m'a cassée et je me suis remise à pleurer, cette fois de colère. »

Qui est FogNews ?

De tels articles ne peuvent qu'engendrer des ennemis. On trouve même un compte sur LiveJournal, whoisfognews (Qui est fognews ?), qui contient une note assurant que ce site est une publication pro-Poutine financée par le pouvoir. Whoisfognews affirme que la base de données du Ministère des Communications liste FogNews parmi ceux qui touchent des fonds publics :

« Vous comprenez maintenant pourquoi “on pardonne” à RIA FogNews ce pour quoi n'importe quel autre journal aurait été fermé depuis longtemps […] Vous comprenez maintenant pourquoi le site n'a pas de publicité, alors qu'avec leur trafic ils pourraient ramasser l'argent à la pelle. A quoi sert FogNews ? La réponse est évidente : à ce que les gens cessent de croire les mass médias mensongers et apprennent à penser par eux-mêmes. »

D'ici là, si vous lisez quelque chose de grotesque provenant de Russie, demandez-vous d’abord si son origine ne se trouve pas dans la version russe de The Onion ?

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook et Twitter

Avec notre partenaire:
0


0
Portrait de Blitz

Les occidentaux sont des grands maîtres aussi dans l'art de l’Info et l’intox.
La guerre d'Irak par exemple.



Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires