L’industrie militaire russe menacée faute de main d'oeuvre

0

L’industrie russe de la défense risque dans cinq ans d’arrêter la fabrication de missiles et des chars à cause du déficit de main-d’œuvre. Les entreprises manquent de constructeurs, de technologues et, notamment, d’ouvriers pour les machines-outils puisque les jeunes russes préfèrent étudier pour devenir cuisiniers, juristes et managers commerciaux. Comme l’observateur de "RusBusinessNews" l’a appris, la perspective de devenir employé n’attire pas les promus des écoles, ni matériellement, ni moralement.

Image of La nouvelle grande Russie : De l'effondrement de l'URSS au retour de Vladimir Poutine
Manufacturer: Ellipses Marketing
Part Number:
Price: EUR 12,20

Les usines militaires luttent pour chaque spécialiste avec une formation d’ingénieur. Mais ils manquent également d’ouvriers. Selon le directeur des ressources humaines de la SA de type ouverte "Ouraltransmach" Oleg Palketov, le déficit sur des spécialités particulières est de 30%. L’usine est prête à engager des dizaines de tourneurs et d’ajusteurs, mais on n’en a pas.

Selon les données du chef du service du Ministère de la formation générale et professionnelle de la région de Sverdlovsk Ludmilla Bougoueva, en 2012 6 mille personnes sont entrées pour les spécialités de métaux et il en faudrait une fois et demi plus. Dans l’ensemble, l’insuffisance de recrutement annuel pour toutes les spécialités de travail dépasse 5 mille personnes.

L'intégralité de l'article sur Rusbiznews.fr

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook

Nouveau ! Aujourd'hui la Russie est aussi sur Twitter

0


0
Login or register to post comments