Kazan, troisième capitale de la Russie

Kazan n'est pas seulement la capitale du Tatarstan, cette incroyable province d'Eurasie à l’histoire riche et ancienne, elle représente aussi un atout important pour le tourisme en Russie, après Moscou et Saint-Pétersbourg.

Russie-tatarstan-kazan-islam-religion-histoire-tourisme-voyage-russe
La rue centrale de Baoumana à Kazan

Kazan est l'une des plus anciennes villes de Russie, fondée approximativement autour de 1005. Elle est l’une des plus anciennes métropoles de la Fédération, mais aussi d’Europe de l'Est, derrière Prague en République Tchèque et Kiev en Ukraine.

Son attraction principale est le Kremlin, classé par l’UNESCO depuis 2000 comme site du patrimoine culturel mondial, mais Kazan possède bien d’autres atouts touristiques aux histoires singulières. Petite visite guidée des curiosités locales.

le_Kremlin.jpg
Le Kremlin
Kazan

La légende de Suyumbike

La perle du Kremlin de Kazan est la tour Suyumbike. Avec ses 57 mètres de hauteur, elle est le symbole architectural de la ville et la plus mystérieuse des attractions locales car à l’instar de la tour de Pise, celle de Suyumbike est penchée. L’écart entre sa flèche et la verticale de sa base est de 1,98 mètre.

Une légende tragique est attachée à l'histoire de la construction de ce monument. On raconte qu’après la prise de Kazan par Ivan le Terrible, le tsar a voulu célébrer sa victoire en épousant la dernière reine du khanat de Kazan.
La princesse, réputée pour sa grande beauté, annonça qu'elle accepterait d’épouser le tsar à la seule condition qu’il lui construise la tour la plus élevée que personne n’ait jamais vue. Le tsar conquérant fit ériger la flèche en seulement six jours et releva le défi. La fière princesse Suyumbike demanda alors à regarder la ville de la plus haute tour. Quand elle atteint le sommet, elle se précipita dans le vide. Ivan le Terrible avait peut-être pris la ville, mais il n’a jamais eu le cœur de Suyumbike.

D'autres soutiennent que la tour a été érigée par les Russes capturés à Kazan en témoignage de leur amour pour la grande culture. Mais, contrairement à la croyance populaire, les chercheurs pensent que la construction de l’édifice date d’environ trois cents ans, et est probablement liée à un renforcement des défenses du Kremlin au début du 18e siècle en réponse à plusieurs rébellions…

Suyumbike_Tour.jpg
La tour Suyumbike
Kazan

La mosquée Koul Charif

Avec plus d’un million d’habitants, composés essentiellement de Russes et de Tatars, Kazan est le centre religieux musulman de Russie. La mosquée Koul Charif est la plus grande mosquée d’Europe et représente le symbole de la ville de Kazan et de la culture tatare. Elle porte le nom de Koul Charif, homme d'état et imam ayant exercé au Khanat de Kazan, et mort lors de la défense de la citadelle.

Koul-Sharif.jpg
La mosquée Koul Charif
Kazan

Koul-Sharif_2.jpg
Koul Charif
la nuit

Le Temple de toutes les religions

Ce bâtiment particulier a été conçu par Ildar Khanov, un architecte tatar de 73 ans qui a construit de ses mains ce "temple universel des religions". C’est en 1994 que l’homme s’est attelé à la tache. Il a expliqué la raison d’une telle entreprise dans une interview pour le Figaro : "Une nuit, le Christ m'est apparu, il m'a dit: “Tu te lèveras à l'aube, tu prendras une pelle dans la remise, et tu te mettras à construire un temple universel”".
Il a précisé : "L'idée n'est pas de fondre en une toutes les religions, qui ont chacune une histoire et une nécessité culturelle propre. Mon but est de les rassembler, de leur donner un lieu de rencontre et de communication. Ce n'est pas un lieu de culte, mais de culture".

Depuis 1994, ce temple œcuménique allie miraculeusement la croix chrétienne, le croissant musulman, l'étoile de David et le dôme chinois. Aucune cérémonie n'y est perpétrée puisque l’édifice ne fonctionne pas comme un temple, mais comme une maison. Après avoir construit cette curiosité, Ildar Khanov continue de pratiquer la peinture, le yoga, ainsi que la médecine tibétaine et chinoise auprès de la population locale. Le Temple de toutes les religions n’est qu’un petit projet de cet architecte original qui rêve de créer le plus grand mémorial de la Shoah sur les rives de la Volga.

Temple_de_toutes_les_religions.jpg
Le Temple de toutes les religions
Kazan

Le métro de Kazan

Il est connu pour être le plus court métro d’Europe et peut-être du monde avec seulement six stations, mais aussi le plus cher (le coût par kilomètre était de 69.800.000 dollars) et le plus beau avec ses mosaïques et ses escaliers mécaniques modernes.

le_metro.jpg
Le métro
de Kazan

le_metro_2.jpg
Le métro
de Kazan

L’université de Kazan

La ville se félicite d’être un centre universitaire réputé. Fondée en 1804 sous le règne d’Alexandre 1er, l’université est la plus ancienne et la plus célèbre de Russie après celle de Moscou. Aujourd’hui Kazan accueille 29 écoles supérieures, ainsi que l'Académie des Sciences de la République de Tatarstan et le Centre de Kazan de l'Académie des Sciences de la Fédération de Russie.

universite_de_kazan.jpg
L'université
de Kazan

0


0
Login or register to post comments