Immobilier: quand les Russes investissent leurs millions à Paris

Le marché immobilier du luxe ne connait pas la crise. Paris serait même devenue la troisième ville la plus chère au monde tant elle est courtisée par les milliardaires des pays étrangers. Parmi eux, les Russes.

Immobiliare-Russe-russie-luxe-paris-moscou

Malgré les turbulences économiques - ou grâce à elles - les clients russes continuent d’affluer pour investir leur argent à Paris. Par amour pour la capitale française et bien sûr aussi, par intérêt.

«Ce sont des placements sur le long terme car Paris est une capitale très stable économiquement et politiquement. Peu importe le résultat des élections, les investissements sont protégés durablement. D’ailleurs, l’immobilier n’a fait qu’augmenter depuis ces trente dernières années», indique Paulo Fernandes, Directeur Général de Paris-Ouest Sotheby’s.

Le directeur de John Taylor Paris indique également dans Les Echos que de nombreux Russes qui possédaient traditionnellement une résidence secondaire sur la côte d'Azur, montent désormais à Paris : "Nous avons cinq ou six recherches en cours pour ce type de clientèle pour des biens de 15 à 25 millions d'euros, de 350 à 450 m2."

Les investissements n’avoisinent pas toujours de telles sommes astronomiques car les Russes choisissent également des biens qui peuvent se revendre très rapidement s’ils ont un soudain besoin d’argent : " Récemment nous avons fait deux ventes à 2 millions d’euros pour obtenir un rendement de 4 à 5%. Ces investissements locatifs, d’environ 150 m2, sont situés à Neuilly avec une vue superbe sur le Bois de Boulogne et rue de Longchamp dans le XVIème arrondissement", révèle Paulo Fernandes.

Les Russes savent très bien acheter

Il est facile d’établir un profil type de ces clients russes: ils ont entre 35 à 45 ans, et sont d’importants dirigeants de société. Ils recherchent quasiment tous des immeubles de très grand standing, de type haussmannien, avec de belles vues, du charme à la française « parquet-moulures-cheminée », bref de l’authenticité française. Ils ont jeté leur dévolu sur le 8ème et le 16ème arrondissement de Paris et sur Neuilly.

"Ils savent très bien ce qui est beau. Ils savent très bien acheter. Ils savent très bien ce qu’ils veulent", insiste Paulo Fernandes.

Fins connaisseurs, les Russes placent aussi très bien leur argent et s’entourent des meilleurs conseillers. Il est ainsi habituel pour un agent commercial de voir le banquier, l’avocat et le notaire du client se déplacer pour évaluer le bien et participer à la vente.

"Les clients russes ont beaucoup de flair et sont très bien conseillés. Ce ne sont pas des gens à qui on peut raconter des histoires. Avec cette clientèle, on va à l’essentiel. Face à un bien, ils sont très pragmatiques : c’est oui ou c’est non. Et quand le bien leur plait, ils rentrent alors rapidement dans une phase de négociation", note le spécialiste de Sotheby’s.

Russes et riches étrangers ont la main sur l'immobilier de luxe

Les Russes ne sont pas les seuls acteurs du marché immobilier du luxe à Paris. Loin de là. L’agence Barnes indique que pour les biens vendus plus de 5 millions d’euros, la proportion d’étrangers, toutes nationalités confondues, monte à " plus de 70%" dans les arrondissements chics de la capitale.
Une proportion qui se vérifie chez Paris-Ouest Sotheby’s où 80% du chiffre d’affaires est réalisé avec des étrangers, dont 10% à 15% de Russes.

Ces derniers côtoient les riches investisseurs du Moyen-Orient, du Brésil, de Hong-Kong ou d’Angleterre. Ensemble, ils influencent considérablement le marché du luxe et font monter -rarement baisser- les prix au grès de leurs investissements.

0


0
Login or register to post comments