Hiver russe: même pas froid !

Depuis le début de l’hiver, le thermomètre ne cesse de flirter avec le zéro degré Celsius. Une température peu courante pour la saison.

5° le 7 janvier à Moscou... sous la pluie © ID/ALR

Moscou n’a pas encore revêtu son blanc manteau d’hiver. Sur les trottoirs de la capitale, gadoue et flaques d’eau ont pour l’instant évincé la neige qui fond en quelques heures à peine, au contact des semelles des passants.

Les toits des immeubles laissent toujours apparaître leur tôle métallique et l’herbe des jardins publics est encore verte ça et là. Mais quand viendra l’hiver ? Le vrai hiver russe ?

Record de douceur

Selon le Centre météorologique de la capitale russe, la température à Moscou a atteint, mardi 27 décembre dernier, 4,1 degrés Celsius, un record de douceur pour un mois de décembre battant ainsi celui établi en 1898 à 3,3 degrés. « Il est probable que ce record soit renouvelé à Moscou », déclarait la semaine dernière un porte-parole du Centre.

L’agence de presse russe Itar-Tass classe le mois de décembre 2011 parmi le top 3 des mois les plus chauds depuis 130 ans, avec des températures inhabituellement élevées et de fortes précipitations.

Ria Novosti, l’autre agence de presse russe, cite quand à elle le Centre météorologique de Russie pour qui « 2011 a été une année très chaude en Russie. » Elle a été la troisième année la plus chaude de l’histoire. «Seules les années 2007 et 2005 avaient des températures moyennes plus élevées, respectivement de 0,4 et de 0,1 degré

Que nous réservera l’année 2012 ?

Le site Internet de la chaîne météorologique Weather Channel prévoit pour les dix prochains jours des températures comprises entre -6 et 2 degrés tandis que l’année dernière à la même époque, le thermomètre affichait entre -8 et -14 degrés.

Image of Guide de conversation Russe
Manufacturer: Hachette Tourisme
Part Number: A-077-812
Price: EUR 6,95

Mais pour les spécialistes de Météo France, « la Russie n’est pas le seul pays à bénéficier d’une relative douceur. En effet, l’air froid reste plus localisé au niveau du pôle Nord et n’est pas encore descendu vers des latitudes plus méridionales. » Fin décembre, les météorologues français ont ainsi relevé des températures positives en journée à Montréal mais aussi plus de 10 degrés à New-York, 12 degrés à Dublin et 9 degrés à Lindesnes en Norvège.

Alors en attendant que ce froid retenu dans l’Arctique ne vienne frapper aux portes de la capitale, savourons le plaisir de marcher dans les rues de Moscou sans manquer de glisser sur ses trottoirs gelés.

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook

Nouveau ! Aujourd'hui la Russie est aussi sur Twitter

0


0
Login or register to post comments