Et un Français tua Pouchkine

Et un Français tua Pouchkine est un voyage dans la littérature russe du XIXème siècle qui plonge le spectateur dans l’univers de Pouchkine et de ses contemporains. Un spectacle intime et émouvant.

russie-russe-theatre-pouchkine-livre-ecrivain-culture-france-spectacle
Et un Français tua Pouchkine - Photo : E. Sacchet

Le spectacle Et un Français tua Pouchkinemet en scène, à travers leurs œuvres et des anecdotes de leur vie privée, six écrivains russes mythiques : Lermontov, Gogol, Tourgueniev, Dostoïevski, Tolstoï et Pouchkine.

Pouchkine. Tout a commencé avec lui. "Il a donné aux Russes leur langue littéraire, l'a nettoyée de ses archaïsmes, l'a rendue plus vivante, plus légère. Il leur a offert son poème national (Eugène Onéguine), et le modèle d'une femme. Il n'y a pas de domaines de la vie qui n'auraient été fixés par ce poète dramaturge, historien, mais aussi homme de chair et d'os. C’est le soleil de la littérature russe", déclare Maja de Lacoste, à l’origine du scénario de la pièce.

De Marina Tsvetaïeva à Pouchkine

Les auteures, Maja de Lacoste, Edwige Morf et Emmanuelle Sacchet, se sont rencontrées pour la création d’un spectacle sur Marina Tsvetaïeva, joué à Moscou en 2014. Respectivement historienne, comédienne et scénographe, elles allient leur savoir faire et leur goût pour le théâtre et la littérature pour raconter des histoires.

centre_pouch.jpg
Stéphane Biakou (Pouchkine) avec la comédienne Edwige Morf
Photo S.Grenez

Le projet Pouchkine est né en même temps que leur premier spectacle sur Marina Tsvetaieva. A la recherche de traces et objets intimes de la poétesse, elles ont visité le musée de la littérature russe, rue Petrovka, à Moscou. Au fil des vitrines, elles ont découvert des objets personnels des écrivains russes du 18ème siècle, "leur mise en scène poussiéreuse les rendant d’autant plus touchants et authentiques."

"Nous avons réalisé à quel point tous ces poètes et écrivains étaient liés les uns avec les autres. En relisant Tsvetaieva qui était alors l'objet de toutes nos recherches, nous avons compris que la grande littérature russe commençait au 19ème siècle avec Pouchkine. Tsvetaïeva a écrit un essai qui s'appelle "Mon Pouchkine" et nous avons eu aussi l’envie de découvrir "notre Pouchkine". Sans pouvoir ni vouloir le dissocier de ses contemporains", souligne Emmanuelle Sacchet.

Une bande de six

Ainsi défilent sur scène, pendant presque deux heures, les illustres écrivains russes. Le scénario mélange les biographies, les anecdotes et les œuvres de ces auteurs, des moments d’intimités qui s’attachent à leurs créations littéraires, la relation avec leurs femmes, leurs tourments. Intégrés également à la pièce plusieurs films, dont un sur la mort de Pouchkine tourné sur les lieux même du duel, à Tchiornaya Rietchka, à Saint Petersbourg.

Les écrivains circulent, conversent, clament des vers. Sans Pouchkine, que serait devenu ce jeune écrivain venu d'Ukraine, Nicolas Gogol ? Un auteur à l’immense talent, très apprécié de Pouchkine qui lui offre les sujets de ses deux plus grandes oeuvres, "Les Ames mortes" et "Le Révizor".

Sur les traces de Gogol, marche le grand Fiodor Dostoievski. Pourtant, ni Gogol ni Dostoïevski ne sont associés dans les esprits à la poésie.
"Rien de plus faux ! S’insurgent à l’unisson les auteures de la pièce. Gogol lui-même appelle son œuvre "Les Ames mortes " un poème. En lisant les oeuvres de Dostoïevski et celles de son frère littéraire (pas toujours aimé de lui) Lev Tolstoï, on se rend compte que chaque phrase est une poésie pure. Sans compter Ivan Sergueievitch Tourgueniev, qui depuis Paris, écrivait des poèmes en prose. Il s’est considéré, par son esprit et par sa langue, comme le continuateur direct de Pouchkine."

Après la mort de Pouchkine, on y rencontre une nouvelle étoile de la littérature, Mikhaïl Lermontov, qui poursuit l’héritage du génial poète et romancier, tout en innovant avec le roman psychologique russe. Comme Pouchkine, il s'éteint lors d’un duel, très jeune, à 26 ans.

Fin_pouch.jpg
Photo
Dacha Karetnikova

Qui a tué Pouchkine ?

Pourquoi ce titre ? "Pour faire plaisir aux Russes ! Ils sont persuadés que ce fait est aussi important pour les Français que pour eux-mêmes alors que les Français ignorent totalement le rôle de Georges D’Anthès dans la mort du poète russe. Mieux, son nom évoque le personnage de Dumas. Notre souhait était de souligner que la présence de la culture française dans la Russie du 19ème était quelque chose de tout à fait considérable", appuie Maja de Lacoste avant d'ajouter : "Ce n’est pas important que ce soit un Français ou non qui ait tué Pouchkine, ce qui compte, c’est que les 37 ans de sa vie ont permis d’inventer LA littérature russe."

REPRISE de la pièce Et un Français tua Pouchkine
le dimanche 7 juin à 17h et le lundi 8 juin à 19h, à la Maison des Acteurs à Moscou

Avec Edwige Morf, Stéphane Biakou, Maja de Lacoste, Florent Delporte, Youri Kraskov, Alexei Levchine, Dmitri Novikov et Emmanuelle Sacchet.
Spectacle en langue française.

Центральный Дом Актера
Arbat oulitsa 35
Entrée rue Kaloshin - 7ème étage
Métro Arbatskaya

affiche.jpg
Affiche du spectacle
.

0


0
Login or register to post comments