En Russie, vélo rime avec écolo

Un Velib’ à Moscou, Saint-Pétersbourg ou Kalouga. Une idée folle ? Depuis le succès des récentes Vélo Parade en Russie, les fans de la petite reine osent espérer une adaptation profonde de la ville à la bicyclette.

Photo: Let’s bike it !

En 2011, Moscou inaugurait sa première piste cyclable en ville, qui ressemblait en réalité à une épreuve sportive pour défier la mort. Entre 9 mois d’hiver, des routes très endommagées par le climat, des embouteillages monstres, et une voiture reine, la bicyclette a la vie dure dans les grandes villes russes.

Mais depuis quelques années, des jeunes essaient d’introduire le vélo dans le quotidien des citadins, et cela fonctionne. Pour preuve, les récentes Vélo Parade furent un véritable succès.

Le 20 mai et le 2 juin derniers les citadins russes ont pu faire librement du vélo sur l’asphalte d’ordinaire monopolisé par les voitures. En mai, ce fut la première Grande Journée du Vélo organisée dans toute la Russie par l’association Let’s bike it !

L’initiateur du projet, Vladimir Kumov, se réjouit de son succès : «La Vélo Parade a intéressé Moscou ainsi que plus de 30 villes russes et ce sont près de 20 000 personnes qui ont participé sur leur vélo ».

Le 2 juin la bicyclette fut de nouveau à l’honneur, mais seulement à Moscou. C’était la Velonotte, (vélo de nuit) une promenade culturelle et architecturale de nuit sur un vélo.

Pour Serguei Nikitine, architecte et créateur de ce projet, l’événement fut également un succès avec plus de 1000 participants. Actuellement il prépare la future édition de la Velonotte à Saint-Pétersbourg qui aura lieu les 14 et 15 juillet.

Le vélo comme transport urbain confortable et écologique

A l’origine de ces événements, des jeunes entrepreneurs russes. Velonotte ou Let’s bike it ! sont des associations créées par une jeune génération soucieuse d’améliorer la vie dans leur cité afin de se l'approprier à nouveau.

Image of Atlas Moscou
Manufacturer: Editions Autrement
Part Number:
Price: EUR 20,00

« J’ai créé l’association Let’s bike it ! avec un groupe d’amis, à la suite d’un stage d’études à Buenos Aires, une ville bien adaptée aux cyclistes», explique Vladimir Kumov. A son retour à Moscou, le jeune homme ressent rapidement un grand ras-le-bol face aux embouteillages incessants de la capitale, et du manque de liberté des citadins.

« Je me suis dit que je devais agir, sinon je quittais cette ville. » Après un investissement de près de 16 000 euros, un voyage « publicitaire » en vélo entre Saint-Pétersbourg et Lisbonne, et la création d’un blog, l’association Let’s bike it ! est lancée en avril 2010.

«Notre objectif est de promouvoir le cyclisme comme un mode de transport urbain confortable et écologique », explique t-il. « Nous aimerions faire du vélo, un véhicule populaire en Russie, mais aussi inciter les citadins à réfléchir sur l’organisation de nos villes et de notre façon d’y vivre ».

Sergueï Nikitine a créé Velonotte en 2007. Le projet, breveté et adopté déjà dans plusieurs pays, fait parti d’un programme culturel plus large nommé Moskultprog.
« Mon but est de faire profiter les gens de l’architecture de leur ville. Lors de ces visites nocturnes, des explications d’experts sont transmises aux cyclistes par des écouteurs. Au fil de leur parcours, ils découvrent une mise en scène réalisée sur les monuments avec des effets de lumière, et même bientôt des danseurs contemporains», explique Sergueï Nikitine.

Des fans du vélo

La bicyclette urbaine n’intéresse pas que la population branchée de la capitale, bobo ou écolo. Vladimir Kumov rappelle que si la Vélo Parade du 20 mai à Moscou fut leur initiative, ailleurs ce sont les habitants des autres villes qui ont pris en charge l’organisation de l’événement.

Pour Moscou, « les participants étaient aussi hétéroclites, que les différentes sortes de vélo présents ». Vladimir Kumov raconte avoir vu des parents avec leurs enfants, des personnes âgées, des étudiants, des groupes de salariés de grosses entreprises. Il ajoute satisfait avoir vu et entendu « des citadins qui voulaient que leur ville change, qui voulaient plus d’air, moins de pollution, moins de voitures et plus de mobilité. »

Les autorités frileuses au Tout Velo

Beaucoup d’officiels sont venus lors de La Vélo Parade du 20 mai comme le responsable du département des transports de la ville et celui de la culture, mais aussi des hommes d’affaires et des journalistes.
« C’est un pas important » affirme les organisateurs de Let’s bike it !

Cependant, si les autorités ont constaté une envie réelle des citadins de faire du vélo en toute sécurité, l’heure n’est pas encore à une adaptation profonde de la ville à la bicyclette. « Tant que les officiels n’accepteront pas que le vélo peut être une alternative à la voiture, nous aurons des pistes cyclables comme aujourd’hui, dangereuses et inutiles ! »

En attendant des pistes cyclables plus "sécurisées", il est possible de faire du vélo à Moscou dans ces différents endroits :

Parc Gorky, puis Jardin Neskoutchni
Parc Sokolniki – métro Sokolniki
Monts des Moineaux et Quai Loujnetskaya : possibilité de faire du velo dans le parc du Monts des Moineaux, et à partir de la station de métro Vorobiovy gory, il y a une piste cyclable qui loge le quai Loujnetskaya sur plus de 2 km
Collines Krylatskie – métro Krylatskoïe

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook

Nouveau ! Aujourd'hui la Russie est aussi sur Twitter

0


0
Login or register to post comments