Donald Trump, le nouvel allié de Vladimir Poutine aux Etats-Unis

0

Le président russe et Donald Trump, favori des électeurs républicains pour les primaires présidentielles, s’échangent mutuellement des compliments depuis quelques jours. Cette position détonne dans le camp républicain qui n'a eu de cesse de décrire le dirigeant russe comme le plus grand adversaire des Etats-Unis sur la scène internationale, déplorant la passivité de Barack Obama dans les conflits ukrainien et syrien.

Vladimir Poutine a lancé la séquence jeudi dernier en déclarant dans sa grande conférence de presse : "Donald Trump est un homme brillant et plein de talent, le favori incontesté de la course présidentielle."

Donald trump a semblé apprécier en renvoyant les compliments : "Si Poutine dit que je suis brillant et d'autres choses très gentilles, je l'accepte au nom de notre pays, car c'est positif pour nous de bien nous entendre avec la Russie".

"Ces dernières années, ils (les Russes) l'ont respecté en tant que dirigeant. Je crois qu'il est dans les 80% (de popularité) quand on voit que (le président Barack) Obama est dans les 30%-40%".

Lorsque le présentateur d’une émission fait remarquer à Donald Trump que le dirigeant russe est "une personne qui tue des journalistes, des opposants politiques et qui envahit des pays", l'Américain a rétorqué: "Pour être tout-à-fait juste avec Poutine, vous dites qu'il a tué des gens. Je n'en sais rien. Etes-vous capable de le prouver? Quels sont les noms des journalistes qu'il a tués?".

"Il conduit son pays, au moins c'est un dirigeant, contrairement à ce que nous avons dans notre pays". Et puis "je crois que notre pays commet aussi plein de tueries", a continué le milliardaire.

Les adversaires à la primaire ne semblent pas prendre la même voie. Jeb Bush, qui tente de contrer l’ex homme d’affaires, a déclaré dimanche : "Notre influence diminue dans le monde et celle de Poutine augmente. Ce n'est pas un allié. C'est un dictateur".
Source AFP

0


0
Login or register to post comments